Les bienfaits du café d'orge

Il arrive que l'on recommande de limiter la consommation de café comme par exemple dans mes précédents articles « Comment accompagner la gastro avec la naturopathie ? » ou dans « Stop à la déprime hivernale avec la naturopathie ! ».

Tout comme le thé, le café serait un inhibiteur connu de l'absorption du fer, et plus le café ou le thé est puissant, moins le fer est absorbé dans notre organisme. C'est important à savoir pour une personne avec un traitement médical ou en cure de supplémentation en fer.

Les propriétés excitantes du café sont aussi en contradiction avec un sommeil récupérateur, à la bonne gestion du stress, or ce sont deux problèmes majeurs qui ont tendance à s'aggraver dans la société. Quand les personnes sont sujettes à l'anxiété, à la nervosité, il faut éliminer le café systématiquement, et réduire drastiquement sa consommation pour les femmes enceintes.

L'OMS et les chercheurs n'ont pas trouvé de lien entre la consommation de café et un quelconque cancer, ce n'est pas un produit cancérigène jusqu'à preuve du contraire, et il semble que sa consommation abaisse les risques d'AVC. Par contre, c'est la consommation de boisson très chaude (65°C) qui est propice au cancer de l’œsophage, quelle que soit la boisson.

Quand on prend conscience de ces aspects, il peut être intéressant de trouver un substitut, car cela permet de conserver des habitudes sans pour autant imposer un manque comportemental.

La bonne nouvelle, c'est que nous allons ressortir de nos archives le café d'orge !

En période de guerres en France au XXème siècle, les approvisionnements de café étaient restreints et les Français le remplaçaient par le café d'orge, par défaut. Cela a plus ou moins disparu de nos consommations mais en Italie, en Europe de l'Est et en Asie, le café d'orge (caffè d'orzo en italien) est très populaire !

Dans mon article, je vous propose de découvrir ce que pourra apporter le remplacement du café par le café d'orge à notre quotidien.


L'orge, kézako ?


L'orge est une céréale rustique, très bien cultivée dans les climats méditerranéens pour ce qui nous concerne, mais également en milieu tropical et jusqu'à 4500m d'altitude au Tibet ! Déjà cultivée dans l'antiquité grecque, elle était consommée sous forme de galette ou de bouillie ; elle semble provenir à l'origine du Proche-Orient mais aujourd'hui elle est répandue de la Norvège jusqu'au Mali, et en Amérique elle est répandue de l'Alaska jusqu'au sud du Chili.

Il y a 5000 ans, on l'utilisait déjà pour faire de la bière en Égypte en en Chine. Du côté de la France nous avons fini aussi par l'utiliser dans la brasserie, et sa farine servait (avec le seigle) à l'élaboration du pain au Moyen-âge. C'était la nourriture de base des paysans, le blé étant plutôt réservé à la noblesse.

De nos jours, l'orge sert principalement à la nourriture animale (~55/60%), à l'élaboration de bière en brasserie et à la production de whisky (~30/40%), et bien sûr à la production de semences (~5%). L'orge est utilisée en alimentation humaine pour seulement 2 à 3% de sa production, c'est très peu.


Les pays qui en produisent le plus sont la Russie, la France, l'Allemagne, l'Australie, l'Ukraine (respectivement 20, 11.7, 11.5, 9.1 et 9.0 millions de tonnes en 2014). Mais l'Allemagne puis la France ont le meilleur rendement parce que nous utilisons environ 6x moins d'hectares agricoles que la Russie, 10x moins que l'Australie, 2x moins que l'Ukraine.

Pourquoi est-ce que je vous parle de tout ça ? Et bien pour vous apporter la preuve que nous savons très bien cultiver l'orge et de manière très efficace, c'est une excellente nouvelle pour s'en procurer en circuit court !

N'est-ce pas une bonne nouvelle ?


Comment ça se fabrique le café d'orge ?


Hop hop hop, je vous vois venir ! Non, je ne vais pas vous expliquer comment fabriquer votre bière ou votre whisky !

Pour ce qui nous intéresse, c'est-à-dire le café d'orge, ce sont des grains d'orge maltés, puis torréfiés et moulus.

Malté ? Qu'est-ce que c'est ? C’est une graine d’orge germée. Lorsqu'elle germe, elle fabrique des enzymes et des sucres naturels (transformation de l’amidon). C’est bien le malt qui donne un goût si unique à notre breuvage.

Il est possible d'acheter les grains maltés, et à la maison nous pouvons les torréfier à la poêle jusqu'à ce qu'ils noircissent. Ensuite, il faut les moudre dans un moulin à café traditionnel ou électrique et utiliser cela dans sa cafetière italienne ou électrique. Des fabricants vendent le café d'orge déjà moulu bien évidemment.

Et puis c'est tout !

Les habitudes ne sont pas changées pour les amateurs de café, c'est important pour ne pas frustrer des personnes qui doivent stopper leur consommation de café par obligation.

Concernant l'infusion, plus celle-ci est longue et plus on se rapproche des saveurs intenses et de l’amertume du café, mais diffuse un goût unique et naturellement sucré de céréales et de noisettes grillées.


Quels sont les bienfaits du café d'orge ?


Le café d’orge n'a pas de caféine, c'est une excellente alternative au café (même décaféiné), il n'affecte pas la tension et surtout ne perturbe pas le sommeil !

Il est énergisant, mais sans être excitant. Comme le café, il aide à la concentration mais on ne retrouve pas l’effet « boost » que certains consommateurs recherchent (alors que cet effet n'est pas forcément bénéfique).

Est-ce qu'un petit café est bien raisonnable après 17 heures ? Aucun problème toute la journée avec le café d'orge !

Il peut être consommé par les femmes enceintes, à qui il est recommandé de limiter la consommation de café, et même par les enfants.

Le café d'orge a d’autres propriétés intéressantes :

  • aide à réguler le taux de sucre dans le sang

  • favorise la digestion

  • anti inflammatoire

  • détoxifiant

Principaux constituants connus:

  • fibres,

  • phosphore,

  • magnésium,

  • vitamines E et B,

  • potassium,

  • fer,

  • zinc,

  • magnésium,

  • cuivre,

  • sélénium,

  • manganèse,

  • naturellement faible en gras,

  • riche en glucides mais indice glycémique faible (entre 30 et 35)

Régulation du taux de sucre dans le sang


Rappel sur l'indice glycémique : également expliqué dans mon article sur le sucre de coco.

L'indice glycémique est un critère de classement des aliments contenant des glucides, basé sur leurs effets sur la glycémie durant les deux heures suivant leur ingestion. Il permet de comparer le pouvoir glycémiant de chaque aliment, mesuré directement lors de la digestion.

Pour être encore plus exacte : l'indice glycémique, c’est la vitesse à laquelle un glucide contenu dans un aliment fait monter le taux de sucre dans le sang (= la glycémie). En fait, plus un aliment a un IG bas, plus il fera monter le taux de sucre dans le sang lentement. Et inversement ! Un indice glycémique bas garantit ainsi une énergie relativement stable sur la durée, pour éviter les envies soudaine de sucre. Les aliments sont ainsi classés de 0 à 100 selon leur IG.


L’échelle de l’indice glycémique est la suivante :

  • il est bas lorsqu’il est inférieur à 35

  • il est moyen lorsqu’il est compris entre 35 et 50

  • il est élevé lorsqu’il est supérieur à 50

Plus l’Index Glycémique est faible, moins il y aura de sécrétion d’insuline par le pancréas.


Malgré sa richesse en glucides, le café d'orge a un indice glycémique faible (entre 30 et 35), c'est la raison pour laquelle il va aider la régulation du taux de sucre. Vous avez bien lu : c'est parce que cette diffusion va se faire lentement, ce sera stable dans la durée, pas de yo-yo glycémique !


Le mot de la fin


Comme toujours je termine mon article avec un proverbe


"Nous sommes ce que nous mangeons."
Jane Goodall

Catherine Milly de Rita formation


#naturopathie #naturopathe #bienetre #sant #santenaturelle #nature #sante #naturo #alimentationsaine #naturopathy #nutrition #phytotherapie #aromatherapie #health #healthyfood #bienetreaunaturel #naturel #healthy #vegan #bio #alimentation #rapie #developpementpersonnel #huilesessentielles #medecinedouce #detox #healthylifestyle #prendresoindesoi #holistique #yoga

#cafédorge #café #caféitalien #formationàdistancenaturopathie