Les bienfaits du Sucre de fleur de coco

Le sucre raffiné a une mauvaise réputation et son effet sur notre corps ne serait pas sans conséquences pour notre santé.

Il est fortement recommandé d’éviter le sucre raffiné. Il faut savoir que 90% des sucres ajoutés viennent d’aliments ultra-transformés.


Le sucre raffiné acidifie l’organisme et peut donc entraîner des problèmes de santé, de la prise de poids aux problèmes cardiaques, en passant par le diabète par stimulation excessive de l’insuline, nuire à l’immunité, augmenter le stress oxydant et la glycation et peut-être favoriser le développement de cancers.


Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il faudrait en consommer au maximum 25 grammes par jour, ce qui représente six cuillères à café. Lorsque le sucre est raffiné, il serait d’autant plus nocif pour l’organisme. En effet, dénué de tous ses nutriments, il n’apporterait qu’une charge calorique sans valeur ajoutée, autrement dit, une calorie vide. Quand nous lisons juste ces quelques lignes, on veut immédiatement arrêter sa consommation.




J’ai une bonne nouvelle pour vous, tous les sucres ne se valent pas et il existe des alternatives avec le miel, le sirop d’agave ou encore le sucre de fleur de coco.

Nous appelons cela des sucres naturels et grâce à eux nous allons pouvoir changer notre façon de consommer du sucre et rester en bonne santé.


Focalisons-nous sur l’une d’entre elles : le sucre de fleur de coco aussi appelé sucre de coco.


Dans mon article, je vous propose de découvrir tout ce qu’il faut savoir sur le sucre de fleur de coco. Tout, tout, vous saurez tout (ou presque) !


N’est ce pas une bonne nouvelle ?


Le sucre de coco, Késako ?


Le sucre de fleur de coco, aussi appelé sucre de coco est issu de la sève des fleurs du Coco Nucifera. On cultive ce cocotier en d’Indonésie, en Amérique du Sud et dans les zones tropicales du Pacifique.


Le Coco donne des noix de coco à partir de l’âge de 15 ans et chaque cocotier peut produire jusqu’à 25 kg de sève par jour. Un Coco Nucifera va produire pendant environ 70 ans.


Vous vous demandez comment se passe la fabrication ?


Le sucre de coco est en réalité de la sève déshydratée et bouillie du cocotier.

La récolte se fait en attachant les tiges de fleurs de coco des arbres et en tapant dessus de manière à récupérer la sève. La sève liquide extraite des fleurs de coco est ensuite chauffée jusqu’à évaporation de l’eau, d’où l’obtention d’un sirop épais, brun caramel aux arômes très développés et concentrés en nutriments.

Puis, le sirop se transforme en pâte, celle-ci va être longuement et minutieusement travaillée jusqu’à l’obtention d’une poudre humide et caramélisée.

Ensuite, le sucre de fleur de coco est tamisé puis mis à sécher avant d’être conditionné.


Le produit fini est un sucre visuellement comparable au rapadura. Le sucre de coco a une odeur et un goût original de caramel assez prononcé et très agréable cela résulte de la cuisson. En effet, la sève caramélise, ce n’est donc pas un produit cru.

A savoir: Il en existe un de couleur claire avec un parfum atténué. Et un autre, de couleur foncée avec un goût plus prononcé.


Sa saveur séduit d’ailleurs les populations d’Asie depuis plus de 6 000 ans.

La France produit également du sucre de coco en bien moindre quantité dans certains départements d’Outre-mer. Parmi lesquels la Guyane, la Martinique et la Réunion. Ce n’est tout de même pas sa grande spécialité puisque l’Hexagone est l’un des premiers producteurs européens de betterave sucrière (Beta vulgaris).


Nous allons voir qu’en plus d’être bon, les bienfaits du sucre de fleur de coco sur la santé sont nombreux !


L’index glycémique du sucre de coco


Il est important de commencer par l’index glycémique car pour moi tout part de là.


A savoir : L'indice glycémique est un critère de classement des aliments contenant des glucides, basé sur leurs effets sur la glycémie durant les deux heures suivant leur ingestion. Il permet de comparer le pouvoir glycérinant de chaque aliment, mesuré directement lors de la digestion.


Pour être encore plus exacte : l'indice glycémique, c’est la vitesse à laquelle un glucide contenu dans un aliment fait monter le taux de sucre dans le sang (= la glycémie). En fait, plus un aliment a un IG bas, plus il fera monter le taux de sucre dans le sang lentement. Et inversement ! Un indice glycémique bas garantit ainsi une énergie relativement stable sur la durée, pour éviter les envies soudaine de sucre. Les aliments sont ainsi classés de 0 à 100 selon leur IG.


L’échelle de l’indice glycémique est la suivante :


il est bas lorsqu’il est inférieur à 35

il est moyen lorsqu’il est compris entre 35 et 50

il est élevé lorsqu’il est supérieur à 50


Plus l’Index Glycémique est faible, moins il y aura de sécrétion d’insuline par le pancréas. Plus l’Index Glycémique est haut plus il y a aura de sécrétion d’insuline par le pancréas


Pour avoir une alimentation saine, il est recommandé de privilégier des aliments à l’index glycémique faible, comme le sucre de coco par exemple. Revenons à notre sucre de coco !


L’indice glycémique du sucre de coco est bas, pour être précise il est entre 25 et 30 tandis que le sucre blanc est à 70 et le sucre de canne à 65.

A savoir : On en met moins que du sucre de canne (cristaux) ou du sirop d’agave (liquide), car son pouvoir sucrant est plus fort. C’est déjà un point important.


L’index glycémique est un élément qu’il est intéressant de prendre en compte pour orienter ses choix alimentaires


Note : Le sucre de fleur de coco reste néanmoins un sucre. Il faudra donc en discuter avec votre médecin si vous souffrez de diabète.


Un substitut naturel plus sain au haut pouvoir sucrant


Le sucre blanc a tendance à encrasser notre corps car les calories sont vides puisqu’il a été destitué de toutes ses propriétés nutritives. Cela va juste apaiser votre faim mais ne va pas apporter grand chose à votre organisme mis à part une hausse de la glycémie.


Tandis que le sucre de fleur de coco est une source de micronutriments et il apporte des caloris pleines grâce à ses qualités nutritionnels :

  • Vitamines B et C, grâce au fructose, le saccharose et le glucose qu'il contient naturellement.

  • Potassium

  • Magnésium

  • Fer

  • Zinc

  • Phosphore

Ceux-ci comblent une partie des besoins nutritionnels du corps, ce qui contribue à réduire la faim et à limiter la dépendance aux produits sucrés.

De quoi nourrir toutes les cellules en profondeur ! Pour être encore plus précise, voici pour 100 mg de sucre de coco:


Magnésium : 29 mg

Potassium : 1030 mg

Phosphore : 79 mg

Calcium : 8 mg

Vitamine C : 23.4 mg


Il contient moins de fructose : Le fructose est une variante du sucre qui est transformé en graisses par notre corps (et décomposé par le foie). Le sucre de coco contient environ 20 à 30 % de fructose.


Le sucre de coco est également riche en antioxydants naturels sont des composés actifs qui contribuent à l’élimination des radicaux libres présents en excès dans notre organisme. Les antioxydants sont des composés naturels qui protègent nos cellules des dommages engendrés par les radicaux libres.

Il ne faut surtout pas oublier que, même si le sucre de fleur de coco présente différents avantages, il reste une source du sucre ajouté et sa consommation doit donc rester modérée ! Si vous êtes dans une situation particulière, renseignez-vous auprès d’un professionnel de santé pour savoir si l’utilisation du sucre de fleur de coco est adaptée à votre situation.

Le sucre de coco bon pour notre microbiote


Il contient aussi un prébiotique appelé inuline (fibre alimentaire soluble naturellement présente dans plusieurs aliments métabolisée par la flore intestinale).

L’inuline n’est pas digestible par l’intestin humain (c’est pourquoi elle est dite soluble). Elle est donc intacte lorsqu’elle arrive dans le côlon où elle est métabolisée par la flore intestinale aussi appelée microbiote. L’inuline est ainsi qualifiée de prébiotique car elle stimule le développement des bactéries de la flore intestinale. Le microbiote est constitué d’une grande variété de bactéries, c’est ce qui permet au système immunitaire d’être actif.


Le sucre de coco bon pour notre sensibilité intestinale


Le sucre de coco ne fermente pas comme la majorité des autres sucres. Il convient tout à fait au régime FODMAP par exemple et n’entraîne pas de désagréments digestifs particuliers (diarrhées, ballonnements, gaz, etc.).


Un sucre bon pour l’écologie


Le sucre de coco a l’avantage d’être plus respectueux de l’environnement.

Sa culture nécessite très peu d’eau et d’intervention humaine : le nectar est produit de manière naturelle et artisanale.

Sa culture préserve l’arbre : le cocotier est préservé lors de la récolte des fleurs. Ainsi, si on le compare aux autres sucres (agave, canne à sucre, betterave), l’ONU (l’Organisation des Nations unies) l’a reconnu comme étant le sucre le plus durable pour l’alimentation et l’agriculture. Il n’est pas chimiquement modifié, et il n’est pas raffiné. Sa culture est en effet respectueuse de ceux qui vivent de l'agriculture locale et de l'environnement. Répandue en Inde, Gandhi qualifiait même cette culture de "contre-poison à la misère".


Bonus recette avec le sucre de coco

J’ai repéré une super recette sur le blog « Aux délices de Manue » que je vous partage aujourd’hui dans mon article .

Cookies aux flocons d'avoine et chocolat noir :


  • Temps de préparation : 10 min

  • Temps de cuisson : 12 min

  • Difficulté : facile

  • Nombre de cookies : 19

Ingrédients :

  • 75 g de flocons d'avoine

  • 75 g de farine d'épeautre

  • 75 g de poudre de noisettes

  • 75 g de beurre doux mou

  • 100 g de pépites de chocolat noir

  • 35 g de sucre de coco

  • 1 œuf

  • 1 pincée de fleur de sel.

Préparation


  • Dans un saladier, mélanger les flocons d'avoine, la farine, le suivre et le sel.

  • Ajoutez le beurre coupé en morceaux, mélangez avec une spatule, puis à la main.

  • Ajoutez l'œuf battu, puis la poudre de noisettes et les pépites de chocolat.

  • Chauffez le four à 180°, en chaleur statique + ventilation.

  • Formez des boules d'environ 24/25 g, posez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, écrasez-les un peu et enfournez-les pour 12 min.

  • Laissez refroidir sur une grille, puis gardez-les dans une boite en métal.


Bon appétit


Le mot de la fin


Comme toujours je termine mon article avec un proverbe

On doit mettre tout son coeur dans la cuisine.”

Rosa LewisDe Rosa Lewis


A bientôt Catherine de Rita Formation


#naturopathie #formationdecoachennaturopathie #sucredecoco #sucreblanc #miel #santé #microbiote #cuisine #recettedecookie #recette #cookie #nutrition #micronutrition #écologie #lesbienfaitsdusucredecoco #formationàdistancedenaturopathie #bienêtre #mieuxêtre #citation