C’est décidé, je fais ma détox du printemps !

La semaine dernière, vous avez pu lire mon article sur se préparer à sa détox printanière.

Comme promis, cette semaine je vous livre mes conseils pour bien vivre votre détox et avoir une belle énergie au quotidien.


Pour ma part, je vais attendre encore un peu car le temps n’est pas au beau fixe pour faire cette cure et je vous recommande de faire de même : bien analyser la météo de chez vous avant de vous y mettre.


J’ai pu constater que, dans certaines régions, on annonce de la neige (oui, vous avez bien lu) et du gel ! D’ailleurs, nous avons malheureusement pu le constater à la mi-avril de l’année dernière.


En plus du climat, je vous recommande, mesdames, de ne pas démarrer votre détox si vous êtes dans votre période menstruelle. Votre organisme va être affaibli pendant cette période et la cure sera trop fatigante pour votre organisme.


Tout le monde est prêt ? Allez, c’est parti !


Pourquoi faire une détox du printemps ?


Avant de rentrer dans le cœur du sujet, je vous recommande de lire mon article de la semaine dernière avant de commencer votre cure.

N’oubliez pas : la détox, ce n'est pas systématique.


Pour commencer la saison en pleine forme, rien de mieux que de mettre l'accent sur notre corps. Pour ce faire, nous allons réactiver la circulation sanguine afin de prévenir les sensations de jambes lourdes qui peuvent apparaître avec l'élévation des températures, ainsi que dorloter notre système digestif. Maintenant, vous savez que dans la naturopathie la prévention est au cœur de notre métier.

Très bien, mais pourquoi ?

En général, nous infligeons à notre corps de nombreuses agressions, diverses et variées, susceptibles d'engorger notre corps et de causer une lenteur d'élimination. Les causes sont souvent les mêmes pour tout le monde : une mauvaise alimentation, le manque d’exercice, un sommeil non récupérateur, une vie à 100 à l’heure… pleins de mauvaises habitudes qui vont fatiguer et encrasser notre organisme.


En vous offrant une cure de désintoxication printanière , vous allez éliminer et drainer les toxines accumulées dans votre corps pendant la saison d’hiver en stimulant les organes d’élimination nommés émonctoires (intestin/foie, poumons, peau et reins) et de ce fait vous allez augmenter votre vitalité, nettoyer et purifier votre organisme en profondeur et passer les prochains mois avec beaucoup de sérénité et surtout en forme.


Pourquoi au printemps ?


On ne va pas se mentir… Pendant l’hiver, nous avons quelque peu abusé des bonnes choses comme le chocolat, la raclette, le pot-au-feu, les bons plats réconfortants d’hiver, la fondue … on ne va pas en dire plus, ça reste entre nous !

Il faut dire que cette saison est propice à ces belles gourmandises.


Nous en venons donc à la saison qui suit l’hiver, le printemps, cette magnifique saison où la nature nous offre chaque année un spectacle magnifique de renaissance.


On peut dire clairement que c’est la saison du renouveau. De plus, la nature nous offre des plantes, des fruits et des légumes de saison dont les propriétés nous intéressent pour notre cure. D'ailleurs, nos anciens utilisaient les plantes qui poussent au printemps comme le pissenlit, la bardane, les fumeterres , le lamier… pour justement nettoyer leur organisme.


De plus, la météo est parfaite, nous n'avons ni trop chaud, ni trop froid !


Nous pouvons constater aussi que nos envies changent à l’entrée de cette magnifique saison. Nous avons envie de sortir le barbecue, dîner avec les amis, se balader dans la nature, s’installer dans son transat pour faire le plein de vitamine D avec le soleil. Bref, nous émergeons de notre hibernation avec joie.


Les bienfaits de la cure détox


  • Éliminer la fatigue

  • Atténuer le stress.

  • Rétablir l'équilibre alimentaire sans grignotage ni colère sucrée.

  • Protéger son capital santé.

  • Renforcer le système immunitaire.

  • Maigrir (même si la désintoxication n'est pas un régime alimentaire)

  • Éliminer les imperfections de la peau comme l'acné et retrouver un teint plus éclatant.

  • Soulager la douleur articulaire par la désacidification du corps.


Mise en place de ma détox du printemps




Nous avons plusieurs façons de mettre en place une détox, nous pouvons le faire avec les plantes, les jus, les eaux détox, les hydrolats et les monodiètes.


Je tiens à préciser qu’il ne faut pas tout mettre en place mais choisir ce qui vous correspond le mieux.

Votre naturopathe est là pour vous accompagner pendant tout le processus.


Bien évidemment, comme écrit dans mon article précédent il faut mettre en place une bonne hygiène nutritionnelle, physique, émotionnelle et prendre soin de votre sommeil.


Ma détox avec les jus :

Vous me lisez depuis un petit moment maintenant, vous avez dû constater mon amour pour les jus à l’extracteur !

Les jus sont une belle habitude à prendre dans votre quotidien, de plus, ils vont vous permettre de vous détoxifier.


Citron : il facilite l'élimination des graisses et leur évacuation. Il combat aussi le reflux gastrique et protège des infections.


Carotte : excellente source d'antioxydants, la carotte régule les selles.


Concombre : rempli d'eau et de minéraux, le concombre est un excellent dépuratif pour le corps.


Ananas : véritable cocktail vitaminé, l'ananas est aussi diurétique, il facilite la digestion des protéines.


Betterave: riche en fibres, la betterave favorise la digestion.


Fraise : riche en vitamine C, la fraise stimule la fonction hépatique.


Idées recettes à l’extracteur :


Cocktail de fraises, concombre et basilic :


  • 10 fraises

  • 1 concombre

  • 10 feuilles de basilic


Lavez et équeutez les fraises Coupez le concombre en tronçons. Passez le tout à l’extracteur de jus en alternant avec le basilic. A savoir: la peau du concombre a des vertus digestives. Pensez à la garder après l’avoir bien lavée. Cela ne concerne évidemment que les concombres non-traités chimiquement.


Jus d’asperges, concombre et carotte :


  • ½ concombre

  • 1 carotte

  • 6 asperges


Coupez le concombre et la carotte en tronçons. Passez-les à l’extracteur de jus en alternant avec les asperges entières.

Ma détox avec les eaux détox :

Les eaux rafraîchissantes et détoxifiantes sont ainsi parfaites pour notre cure de désintoxication printanière et pour faire le plein de vitamines.


Voici deux recettes pour vous lancer !


Eau détox au citron et au thym : ( source cuisineAZ )


  • 2 citrons jaunes bio

  • 2 branches de thym

  • 500 ml d'eau


1.

Prenez un bocal avec un couvercle, de type Mason Jar, pour réaliser votre Eau Détox. Passez-le au préalable sous l'eau chaude puis laissez-le sécher à l'air libre sur un linge propre.


2.

Lavez les citrons et coupez-les en fines rondelles. Enlevez les pépins si nécessaire. Déposez ensuite les rondelles de citron dans le bocal et ajoutez-y les branches de thym entières. Remplissez d'eau et mettez au frais l'eau détox au moins une heure pour que l'eau s'imprègne des saveurs.


3.

Sortez votre eau détox et goûtez-la. Si l'eau infusée n'est pas assez parfumée pour vous, remettez-la au frais pendant 1 heure avant de la siroter durant votre journée.



Eau détox aux 3 agrumes et romarin : ( source cuisineAZ )


  • 3 oranges

  • 1 pamplemousse

  • 1 citron vert

  • 1 branche de romarin

  • 1 L d'eau

1.

Lavez les oranges et le citron (idéalement bio) puis coupez-les en fines rondelles. Ôtez les pépins des agrumes s'il y en a. Épluchez ensuite le pamplemousse à l'aide d'un couteau bien aiguisé et détachez les quartiers.


2.

Mettez l'ensemble des morceaux de fruits dans un bocal de type Mason Jar (à couvercle). Ajoutez la branche de romarin entière. Versez alors l'eau sur les agrumes puis remuez le tout légèrement. Refermez le bocal pour que votre eau détox infuse. Laissez-la reposer au frais pendant 1 heure.


3.

Sortez votre eau infusée du frigo puis sirotez-la sans plus attendre à l'aide d'une paille. Il est préférable de boire votre eau détox dans la journée pour ne pas perdre les bienfaits des agrumes.



Ma détox aux plantes

Nous continuons avec les plantes, pour cela nous allons sélectionner des plantes dépuratives et cholagogues. Chez les plantes cholagogues et dépuratives, nous avons par exemple :


  • Chardon marie

  • Pied de chat dioïque ( Antennaria dioica )

  • Petite centaurée (Centaurium erythraea)

  • Saxifrage (Saxifraga granulata)

  • Carline (Carlina acaulis)

  • Carotte sauvage ( Daucus carota )

  • Artichaut ( Cynara scolymus )

  • Romarin ( Rosmarinus Officinalis)

  • Chicorée ( Cichorium Intybus )

  • Radis noir ( Raphanus sativus var. niger )

  • Anémone Hépatique (Hepatica Nobilis)

  • Pensée sauvage ( Viola tricolor )

  • Feuilles de Pissenlit ( Taraxacum officinale )

  • Ortie ( Urtica dioica )

  • Bardane ( Arctium Lappa, Lappa major )

  • Bouleau

Vous pouvez, soit sélectionner une plante, soit vous diriger vers un complexe.


Ma détox avec la Monodiète

Grâce à la monodiète, nous allons permettre à notre système digestif de se reposer en offrant des repas très simples pour vider le corps des déchets et nettoyer les cellules.


De ce fait, il sera moins occupé par la digestion ou la production de bile pour les sucres et les graisses, le foie sera en mesure de se consacrer à la purification du corps.


Vous n’allez proposer qu’un seul aliment à votre estomac et votre foie pendant 1 journée par semaine sur les 3 repas de votre journée. Cela peut être la banane, le riz complet ou la patate douce par exemple ou plus classiquement la pomme.


Ma détox avec les hydrolats

Voici ma détox chouchou, les hydrolats et moi c’est une grande histoire d’amour. Ils permettent de drainer tout en douceur et avec légèreté. Je sélectionne l’hydrolat de carotte sauvage, le roi de la détox du printemps. Il nettoie et participe à une détoxification toute en douceur du foie et des reins. Il y aura plusieurs façons de réaliser votre cure selon votre besoin, selon ce que vous recherchez exactement.

Vous pouvez le faire uniquement avec l’hydrolat de carotte sauvage avec une cure de 40 jours . Posologie : 1 cuillère à soupe dans 1 litre d’eau de source et boire tout au long de la journée.

ou


En ajoutant hydrolat de Romarin à verbenone Posologie : 1 cuillère à soupe de carotte sauvage + 1 cuillère à soupe de romarin à verbenone dans 1 litre d’eau de source et boire toute la journée votre bouteille.


ou


En faisant un mélange plus complet avec l’hydrolat de carotte de sauvage, de ledon du groenland, d'aneth, de livèche et de menthe poivrée.


Posologie : 1 cuillère à café de chaque sauf pour la menthe poivrée (1 cuillère à soupe) dans 1 litre d’eau de source et boire tout au long de la journée pendant 3 semaines.


NB : dès que vous ouvrez vos hydrolats, direction le frigo pour la conservation. Le saviez-vous ?


La carotte, cultivée depuis 2000 ans, a gagné en popularité dans toutes les cuisines du monde.

Il s'agit souvent du premier légume dur qu'on mange.


En plus d'être un aliment très intéressant, c’est aussi un remède.

Elle est connue depuis l’antiquité pour les qualités chauffantes de ses graines et de ses feuilles.


Son nom botanique, daucus, provient du grec “ daio “ qui signifie: “ j’échauffe “.

Les médecins grecs de l’époque conseillaient des décoctions de graines de carottes pour les problèmes de refroidissement des voies urinaires et pour tout autre problème lié au froid, tels que la toux et le rhume.


Elle était également recommandée en cas de dégénérescence du foie, du pancréas et de la rate.


La fameuse détox

Je ne pouvais pas conclure cet article sans parler de la sève de bouleau car elle nettoie le corps des déchets et des toxines accumulés sur une longue période.


En traversant l'arbre, la sève est effectivement énergisée et chargée de minéraux.


Il s'agit donc d'une eau biologique vivante qui régénèrera l'organisme et a été utilisée pendant des siècles comme dépurative pour les diverses surcharges de l'organisme.


Je vous recommande de choisir votre achat pour qu’il soit local et artisanal.


Mot de la fin


Je vous souhaite une bonne cure et je vous dis à la semaine prochaine.


“La nature à chaque instant s'occupe de votre bien-être. Elle n'a pas d'autre fin. Ne lui résistez pas.”


De Henry David Thoreau