Les fruits et les légumes de Novembre


Histoire et bienfaits, vous saurez tout sur vos légumes et sur vos fruits de Novembre.

En tant que Naturopathes, il est très important pour nous de conseiller de manger local et de saison.


En consommant de saison, nous mangeons des fruits et des légumes qui sont riches en nutriments et donc beaucoup plus nutritifs.


Nous continuons notre calendrier avec les légumes et les fruits de saison toujours avec les bienfaits dans notre panier.


Vous allez comprendre combien il est important de manger ou boire des légumes et des fruits.


C'est parti pour le mois de Novembre !





Brocoli • Carotte • Céleri branche • Céleri rave • Chou de Bruxelles • Chou fleur • Chou vert • Courge Butternut • Endive • Fenouil • Mâche • Navet • Poireau • Potiron • Radis noir • Rutabaga • Salsifis • Topinambour

Châtaigne • Clémentine • Grenade • Kaki • Litchi • Mandarine • Noix • Poire • Pomme





Les bienfaits du brocolis

Indice PRAL: Le brocoli cuit possède un indice PRAL de -0.6 mEq, il a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique du corps humain. Le brocoli cru présente un indice PRAL de -3.9 mEq, il a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre organisme.

  • sensation de satiété

  • très riche en fibres ( insolubles et solubles pectines )

  • améliore le transit

  • favorise une bonne digestion

  • réduit la constipation

  • contribue à réduire le taux sanguin de mauvais cholestérol

  • riche en antioxydants

  • réduit l'inflammation

  • diminue le stress oxydatif

  • soutient la santé cardiaque

  • favorise le bon fonctionnement du cerveau

  • soutient un système immunitaire sain

  • favorise la santé dentaire et bucco-dentaire

Histoire:

Originaire d’Italie, le brocoli n’est autre qu’un lointain descendant du chou sauvage et du chou-fleur. Et comme ses ancêtres, on n’en consomme que la pomme.


Création des Romains, le brocoli a été développé à partir des plus beaux spécimens de chou sauvage ; il s’agit même de l’étape intermédiaire avant la découverte du chou-fleur.


Très vite apprécié des Italiens, le légume vert a été popularisé par Catherine de Médicis, qui s’en régale sous la Renaissance. Cette dernière a en effet coutume de la surnommer l’« asperge italienne ».


Les Anglais adoptent le brocoli au XVIIIe siècle, tandis que les Américains n’en consomment qu’au terme du XIXe siècle.


Mais si le brocoli est cultivé depuis le XVIIe siècle en Europe, il n’a été introduit que très tardivement en France. Le légume n’a commencé à être exploité en Bretagne que dans les années 1980.


Le saviez-vous ?

Brocoli vient de l’italien brocco, qui signifie « pousse ». Broccolo (broccoli au pluriel) est un diminutif du terme original.


Les bienfaits de la carotte

Indice Pral : crue a un indice PRAL de -4.3 mEq, cuite a un indice PRAL de -1.7 mEq, elle a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre organisme.


  • tonique

  • reminéralisant

  • anti-anémique (augmente le nombre des globules rouges et l’hémoglobine)

  • renforce les immunités naturelles

  • facteur de croissance

  • régulateur intestinal : antidiarrhéique et laxatif à la fois

  • antiputride et cicatrisant intestinal

  • antiputride et cicatrisant gastrique

  • dépuratif

  • fluidifiant biliaire

  • pectoral

  • diurétique

  • favorisant de la lactation

  • vermifuge

  • “rajeunissant” tissulaire et cutané

  • cicatrisant des plaies


Histoire :

La carotte serait originaire d'Asie Mineure, où elle poussait déjà à l'état sauvage il y a plus de 2 000 ans. Les Grecs et les Romains reconnaissaient à la carotte une valeur thérapeutique (notamment pour l'acuité visuelle) et il faut attendre le Moyen-Age pour que la carotte occupe la place qui lui revient sur nos tables. Sa couleur orangée ne date que du milieu du 19ème siècle



Les bienfaits du céleri branche

Indice PRAL : Le céleri branche, cuit a un indice PRAL de -5.6 mEq, il a donc un effet basifiant sur l'équilibre acido-basique de notre corps.

  • apéritif

  • stomachique

  • tonique nervin et général

  • stimulant des surrénales

  • reminéralisant

  • rafraîchissant

  • antiscorbutique

  • dépuratif, régénérateur sanguin

  • antipaludéen

  • diurétique

  • antirhumatismal

  • draineur pulmonaire et hépatique

  • antiseptique

  • amaigrissant


Histoire:

Originaire du bassin méditerranéen, le céleri aurait probablement été évoqué dès 800 avant notre ère dans L’Odyssée d’Homère,

Les Chinois et les égyptiens l’employaient déjà 500 ans avant notre ère.


Pendant des siècles, le céleri se présentera sous la forme d’un bouquet aux tiges frêles et servit d’aromate.


La plante telle qu’on la connaît aujourd’hui naquit au XVIIe siècle, en Italie. Deux variétés furent alors créés par culture sélective : l’une à tiges particulièrement longues et charnues (le céleri-branche) ; l’autre à grosse racine et petites tiges feuillues (le céleri-rave).


Elles ne seront introduites en France qu’un siècle ou deux plus tard.


Les bienfaits du céleri rave

Indice PRAL : le céleri-rave, cru renferme un indice PRAL de -8.6 mEq, il a donc un effet très basifiant sur l'équilibre acido-basique de notre organisme.

  • source de potassium, phosphore, cuivre, manganèse et calcium

  • une belle densité minérale

  • contient des vitamines B2, B1 et B9

  • les fibres du céleri rave activent le péristaltisme intestinal en douceur

  • alcalinisant, il maintient l'équilibre acido-basique ( évite l'excès d'acidité )

L’histoire

L’ache, ancêtre commun du céleri rave et du céleri branche, est originaire du bassin méditerranéen, plus précisément des marécages salins qui bordent la Méditerranée. Il signifie « qui croît dans l’eau », en référence à l’habitat naturel de la plante. Le terme « rave » est un terme générique qui signifie « racine » et qui désigne les plantes potagères dont on consomme la racine. À l’origine, il désignait un groupe assez étendu de plantes (dont le persil et la livèche) avant d’adopter le sens restreint de « céleri ». L’ache était utilisée par les Egyptiens, Grecs et Romains Grecs de l’Antiquité comme médicament, ou pour couronner les vainqueurs des jeux du cirque, les poètes ou encore les morts. La plante se présentera sous la forme d’un bouquet aux tiges et à la racine peu développées, rappelant plutôt le persil. Le type à grosse racine que l’on connaît aujourd’hui ne sera sélectionné qu’au XVIIe siècle.


Les bienfaits du chou de Bruxelles

Indice PRAL : Le chou de bruxelles, cuit a un indice PRAL de -4 mEq, il a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre organisme.

  • La concentration du chou en vitamine C est une source d'énergie et stimule le système immunitaire.

  • Source de calcium

  • Riche en bêta-carotènes

  • Riche en antioxydant

  • Source de protéines naturelles

  • Riche en vitamine K

  • Améliore la santé intestinale

  • Réduit l’inflammation

L’histoire

Si ce chou semble être un véritable hybride sans origine, tout porte à croire qu'il aurait été développé et cultivé en Belgique au XVIIème siècle. Afin d'améliorer les rendements, les maraîchers de Saint-Gilles, près de Bruxelles, auraient créé cette nouvelle variété de chou cultivée à la verticale. Cette méthode très rentable a permis de nourrir la population bruxelloise en forte croissance à l'époque.


Les bienfaits du chou-fleur

Indice PRAL : Le chou-fleur, cru a un indice PRAL de -3.9 mEq, cuit il a un indice PRAL de -3.5 mEq, il a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique du corps humain.

  • Source de vitamine C : elle contribue à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. Elle protège contre les infections, favorise l'absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

  • Source de vitamine K : nécessaire pour la fabrication de protéines qui participent à la coagulation du sang.

  • Contribue à la fabrication des globules rouges et leur permet de transporter davantage d'oxygène

  • Diurétique et purifiant

  • Améliore la santé cérébrale

  • Protège la santé cardiaque

  • Riche en fibres

  • Bonne source d’antioxydants

  • Riche en choline

L’histoire

Le chou-fleur est originaire du Proche-Orient, où on le récoltait déjà il y a plus de 2000 ans (le chou-fleur était cultivé en Égypte 400 ans avant notre ère). Très apprécié dans l'Antiquité par les Grecs et les Romains. Il tombe dans l'oubli avant que les Italiens ne l'introduisent en France et que le jardinier de Louis XIV, La Quintinie, ne le mette à la mode.

Le terme « chou-fleur » est apparu dans la langue française en 1611. Il vient de l'italien cavalo-fioreet, avant de prendre sa forme définitive, ce légume s’appelait en français « coliflori ». Le nom latin de la sous-espèce à laquelle il appartient, botrytis, signifie « grappe de raisins » par analogie de forme entre les fleurons du chou-fleur et la grappe de raisin.

Les bienfaits du chou vert

Indice PRAL : Le chou vert, cru possède un indice PRAL de -4.1 mEq, cuit il possède un indice PRAL de -3.6 mEq, il a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre organisme.

  • anticancéreux

  • réduit le risque de développer des cancers

  • antioxydant

  • anti-inflammatoire

  • minéralisant

  • riche en vitamines (bêta-carotène, vitamines du groupe B, C et E)

  • favorise la perte de poids

  • réduit le développement de maladies cardiovasculaires

L’histoire

Le chou vert était principalement d’origine Européenne, connu depuis l’antiquité grecque et romaine (pas au Moyen-Orient). Les avis divergeaient largement sur ses qualités et sur son utilisation. Le chou passait notamment pour un remède contre l’ivresse, en général, dans l’antiquité, il n’était guère reconnu comme un aliment d’honnête homme.

Le chou vert n’était seulement utilisé comme aliment : de l’Empire Romain au XVIIème siècle, voire au XIXème, on utilisait les propriétés cicatrisantes de ses feuilles, notamment en emplâtre. Sa teneur en vitamine C en faisait également un antiscorbutique de choix.


Les bienfaits de la courge Butternut

Indice PRAL : La courge doubeurre (butternut), cuite renferme un indice PRAL de -2.2 mEq, elle a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre organisme.

  • pauvre en calorie

  • source de fibres

  • antioxydant

  • riche en bêté-carotène et vitamine C

  • minéralisant

L’histoire

Le doubeurre, parfois appelé courge cacahuète en raison de sa forme, ou le plus souvent courge butternut par anglicisme, voire plus simplement butternut.

Elle originaire des Amériques comme toutes les courges, depuis plus de 12.000 ans. Les Indiens les cultivaient plutôt pour leurs graines. Christophe Colomb les découvre à Cuba et les ramène en Europe.

Les bienfaits de l’endive

Indice Pral : l'endive crue renferme un indice PRAL de -2.2 mEq, elle a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique du corps humain.

  • source de vitamines et de minéraux antioxydants, elle apporte du sélénium, de la vitamine B9 et surtout des fibres.

  • riche en vitamine K

  • renforce les os

  • riche en bêtacarotène

  • préserve la vue

  • améliore la santé de son cerveau

  • riche en fibres

  • source de potassium

  • lutte contre la constipation

  • favorise la satiété

  • diurétique

  • régule le transit intestinal

  • épurateur

Son histoire

L’endive, appelée aussi chicon, est née en 1850 tout-à-fait par hasard. L’histoire dit que sa découverte serait due à l’avarice d’un paysan belge. Il avait caché des pieds de chicorée dans sa cave sous une petite couche de terre pour ne pas payer de taxes sur ses plantations de chicorées. Venant les chercher quelques semaines plus tard, il a découvert des petits fuseaux de feuilles blanches. C’est ensuite M. Bréziers, chef jardinier de la société d’horticulture belge, qui mit au point la culture de l’endive dite witloof qui signifiait feuille blanche en flamand à partir de la chicorée à café. En effet, la culture de l’endive se fait à l’abri de la lumière et du gel. 80 % de sa culture se fait dans la région des Hauts de France (Nord, Pas de calais et Picardie) et c’est la France qui est le premier producteur mondial.



Les bienfaits du fenouil

Indice PRAL : Le fenouil, bouilli/cuit à l’eau a un indice PRAL de -5.3 mEq, il a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre corps.

  • tonique

  • antispasmodique

  • diurétique

  • apéritif

  • vermifuge

  • emménagogue

  • galactogène


A savoir: Minéraux & oligo-éléments

De par ses importantes teneurs en cuivre il peut contribuer au fonctionnement normal du métabolisme énergétique, au fonctionnement normal du système nerveux, au fonctionnement normal du système immunitaire, à la protection des cellules contre les radicaux libres (effet antioxydant), au maintien du tissu conjonctif, à la pigmentation de la peau et des cheveux, au transport du fer dans le sang.



Histoire:

Dès l’Antiquité, le fenouil était utilisé comme condiment.

Le fenouil doux commence à être cultivé en Toscane vers la fin du Moyen Âge.


Popularisé par Catherine de Médicis, il est devenu l’un des légumes préférés des Italiens.

Claude Mollet, jardinier d’Henri IV et de Louis XIII l’acclimate aux potagers royaux.


À la fin du XVIIe siècle, le fenouil est cultivé dans le nord de la France et aux Pays-Bas. Il reste néanmoins beaucoup plus populaire dans le sud de l’Europe.


On le trouve encore aujourd’hui à l’état sauvage sur les côtes méditerranéennes.



Les bienfaits de la mâche

Indice Pral : La mâche, crue possède un indice PRAL de -5.9 mEq, elle a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre organisme.

  • revitalisant

  • émollient

  • laxatif

  • pectoral

  • diurétique

  • dépuratif


Histoire

A priori originaire de Sardaigne et de Sicile, elle est devenue une plante spontanée dans toute l'Europe. Elle était d'ailleurs considérée comme une "mauvaise herbe" des champs cultivés, particulièrement du blé. Inconnue jusqu'au Moyen Age, elle est encore décrite comme une herbe sauvage à la Renaissance. C’est au XVIIIe siècle qu’elle fait son apparition dans les restaurants parisiens. Sa culture s’intensifie alors. De nos jours, c’est l’une des salades les plus connues et consommées. La France en est la première productrice, avec 20 000 tonnes produites par an.


Les bienfaits du navet

Indice Pral : Le navet cuit renferme un indice PRAL de -4.3 mEq, il a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de l’organisme.

  • riche en fibre

  • source de potassium

  • antioxydant

  • stimule le transit

  • lutte contre le stress

  • anti-infectieux

  • riche en vitamines C, B1 et B6

  • hydratant

  • source de minéraux et d’oligo-éléments.


Histoire

Le navet vient d’Europe et d’Inde depuis des siècles. Étonnamment, il a été découvert que le navet était autrefois cuit sous la cendre, il a longtemps été un légume de base dans l’alimentation. Au 18è siècle il était un aliment du quotidien en Europe, et a rapidement été catégorisé comme “légume des pauvres”. Comme pour le rutabaga, il a été progressivement remplacé à partir de l’arrivée de la pomme de terre. Peu à peu, il revenu sur le devant de la scène et s’installe aujourd’hui dans la gastronomie.


Les bienfaits du poireau

Indice Pral : le poireau, cuit présente un indice PRAL de -2.4 mEq, il a donc un effet basifiant sur l'équilibre acido-basique de notre organisme

  • tonique nerveux, très digestible

  • constructeur

  • diurétique urique

  • laxatif (balai de l'intestin)

  • antiseptique

  • bénéfique pour les dyspepsies

  • bénéfique pour les anémies

  • bénéfique pour les rhumatismes, arthrites, gouttes

  • bénéfique pour les affections urinaires

  • bénéfique pour les lithiases urinaires

  • bénéfique pour les insuffisances rénales

  • bénéfique pour les athéroscléroses.

A savoir

On a pu dire que, grâce à ses sels alcalins, une cure de poireaux était équivalente à une cure à Vichy. L'eau de cuisson des poireaux a des propriétés comparables: 3/4 de 1 ou 1L par jour pendant 3 semaines (très diurétique).

Principaux constituants connus :

  • Vitamines B et C

  • Fer, calcium, phosphore, magnésium, soude, potasse, manganèse, souffre, silice, essence sulfo-azotée, mucilages, cellulose.

L’histoire

Cette espèce originaire de la région méditerranéenne, est un légume connu dès l’Antiquité. Elle est largement cultivée dans toutes les zones tempérées. C'est un légume très anciennement connu. L'empereur romain Néron fut surnommé le « porrophage » car il en consommait, paraît-il, de grandes quantités pour s'éclaircir la voix. Cette plante figurait parmi les plantes potagères recommandées dans le capitulaire De Villis au Moyen Âge.


Les bienfaits du potiron

Indice Pral : Le potiron, cuit a un indice PRAL de -4 mEq, il a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de l’organisme.

  • peu calorique

  • riche en fibres

  • laxatif

  • diurétique

  • prévient contre les maladies cardiovasculaires

L’histoire

Le potiron a été introduit en Europe par les Portugais au XVIe siècle. Ils l’ont également fait découvrir en Chine.

À cette époque on ne distinguait pas les différentes courges. Ce n’est qu’en 1860, que le botaniste Charles Naudin établit une liste de vingt variétés de potirons.

Les bienfaits du radis noir

Indice Pral : Le radis noir, cru a un indice PRAL de -5.4 mEq, il a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre organisme.

  • cholécystokinétique : provoque le vidage de la vésicule biliaire

  • antiscorbutique (l’un des plus puissants)

  • tonique respiratoire

  • stimulant de la cellule hépatique

  • apéritif et digestif

  • diurétique

  • anti-allergique

  • sédatif nerveux


Histoire:

Il semblerait que le radis noir soit originaire d’Asie mineure, c’est-à-dire de la péninsule située à l’extrémité occidentale de l’Asie. On le retrouve particulièrement utilisé dans les cuisines d’Europe de l’Est.

Au fil des siècles, la racine de radis noir a également suscité un intérêt pour ses bienfaits pour la santé. On le présente aujourd’hui souvent comme un légume détox en raison de sa capacité à drainer l’organisme.



Les bienfaits du rutabaga

Indice Pral : La rutabaga, cuite, possède un indice PRAL de -3.1 mEq, elle a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre organisme.

  • diurétique

  • reminéralisant

Histoire:

Le rutabaga est originaire d’Europe orientale. Il a été introduit il y a 200 ans environ en Suède, puis dans le reste de l’Europe du Nord, notamment en Grande-Bretagne.

C’est l’Écosse qui popularise son utilisation dans l’alimentation humaine. Le rutabaga est l’un des ingrédients phare du plat national écossais, le fameux haggis (panse de brebis farcie).



Les bienfaits du salsifis

Indice Pral : Le salsifis, cuit renferme un indice PRAL de -3.6 mEq, il a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre organisme.

  • Nutritif

  • Digestible

  • Draineur sanguin et cutané

  • Décongestionnant hépatique et rénal

  • Bénéfique pour l'asthénies, le surmenage, la croissance

  • Bénéfique pour les dermatoses

  • Bénéfique pour le diabète

  • Bénéfique pour la goutte et les rhumatismes


Histoire:

Le salsifis et la scorsonère (Tragopogon porrifolius, Scorzonera hispanica) sont originaires de l’Europe ou de l’Est du bassin méditerranéen.

À l’époque gréco-romaine, ils étaient récoltés à l’état sauvage, mais pas comme un légume, plutôt comme une plante médicinale. Ils sont apparus dans les potages européens vers le XVe ou XVIe siècle. On retrouve principalement la scorsonère sur nos étals, elle est moins fibreuse, plus savoureuse et plus moelleuse que le salsifis.


Les bienfaits du Topinambour

Indice Pral : Le topinambour, cuit, possède un indice PRAL de -7 mEq, il a donc un effet très basifiant sur l’équilibre acido-basique de l’organisme.

  • énergétique

  • favorise la sécrétion lactée

  • désinfectant


Histoire:

Samuel de Champlain, quelque 70 années après le célèbre Jacques Cartier, fut le premier à essayer de populariser cette plante. Comparant son goût à celui de l'artichaut, il la fit envoyer en France, où on l'appela au début truffe du Canada.

Le nom sous lequel nous la connaissons - topinambour - résulte d'une erreur de longue date. Il vient de la francisation du nom d'une tribu du Brésil, les Tupinambas, dont plusieurs membres furent amenés comme curiosité à Paris en 1613, en même temps que le topinambour commençait à gagner une place dans les potagers de l'époque. Mais les gens crurent que les tubercules envoyés de la Nouvelle-France venaient en fait du Brésil avec la tribu et ils ont commencé à les appeler topinambours.





Les bienfaits de la châtaigne

Indice PRAL : La châtaigne grillée possède un indice PRAL de -8.2 mEq, bouillie/cuite à l’eau elle a un indice PRAL de -12.4 mEq, elle a donc un effet très basifiant sur l’équilibre acido-basique du corps humain.

  • très nutritif

  • énergétique

  • reminéralisant

  • tonique musculaire

  • tonique nervin

  • tonique veineux

  • antianémique

  • stomachique

  • antiseptique


On appelle châtaignes les fruits du châtaignier (Castanea sativa) de nos forêts. On appelle marrons les plus grosses châtaignes, lorsqu’une seule graine bien ronde se développe dans une bogue alors qu’il y en a plusieurs petites et triangulaires dans la châtaigne, mais il ne faut pas les confondre car le marron est toxique pour l’humain. Quand on utilise le terme “marron” dans l’alimentation, il s’agit de châtaignes transformées (marrons glacés, crème de marrons, marrons grillés...)

Dans nos régions du Limousin des Cévennes et de la Corse, nos aïeux les plus pauvres se sont bien nourris de ces châtaignes dont la composition ressemble à celle du blé, c’était la base de leur alimentation. En effet, rares sont les fruits aussi nutritifs !


Histoire:

La culture du Châtaignier naît vers le VIème siècle avant JC. L’origine semble être la Transcaucasie, l’Arménie, et la Perse d’où elle va gagner le monde grec, elle y sera appelée kástanon. C’est avec Théophraste au IVème siècle avant JC que le fruit est clairement cité et parfois nommé « gland de Zeus ». Il passe ensuite au monde romain où la châtaigne est baptisée sans ambiguïté Castanea. La culture se développe au Moyen-Age jusqu’au XVème siècle où les contrats de métayers ne cessent de mentionner au fil du temps cette activité paysanne de culture de la châtaigne.

L’apogée des plantations se situe au XVIème et XVIIème siècles. En 1698 «tout le pays est couvert par quantité de bois de châtaignier dont le fruit fait la principale nourriture des habitants» selon l’intendant du Limousin. La châtaigneraie commence son déclin vers la fin du XVIIIème siècle pour diverses raisons (exode rural, implantation de mûriers pour l’exploitation des vers à soie, maladie de l’encre en Ardèche,



Les bienfaits de la clémentine

Indice PRAL : La clémentine ou mandarine, crue, possède un indice PRAL de -2.4 mEq, elle a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre corps.

  • nutritif

  • apéritif

  • aide à la reminéralisation (fixation des minéraux)

  • tonique musculaire et nervin

  • anti-infectieux

  • renforce les défenses naturelles

  • détoxicant

  • rafraîchissant

  • digestif

  • protecteur vasculaire

  • diurétique

  • laxatif



Histoire:

L’histoire de la clémentine débute à Oran, au début du XXe siècle. Le père Clément, agronome en Algérie, sème des graines de mandarinier. Et, total fruit du hasard, parmi elles, s’épanouit un arbre complètement différent de ses congénères. Le religieux l’isole et récolte ses fruits : non seulement ils sont plus colorés, mais aussi plus goûteux que ceux de ses mandariniers. Le premier clémentinier est « né » ! Le fruit est baptisé « Clémentine » par la société d’horticulture d’Alger en l’honneur de son créateur. Le fruit, grâce à sa saveur douce, sa chair sans pépin et sa longue période de commercialisation, se popularise très vite sur les côtes méditerranéennes (Espagne, Maroc, Italie, etc.). La Corse commence à cultiver la clémentine dès 1925. Mais ce n’est qu’à partir des années 1970 que le petit agrume commence à garnir les étals des marchés.




Les bienfaits de la noix

Indice PRAL : La noix, fraîche, présente un indice PRAL de 2.5 mEq, elle a donc un effet plutôt neutre sur l’équilibre acido-basique de notre corps.

  • le fruit le plus calorique

  • très nutritif

  • antiscrofuleux

  • laxatif et antidhiarrhéique

  • vermifuge

  • draineur cutané et lymphatique

Histoire:

Apparue il y a des millénaires, la noix a disparu de France avant de revenir et de prospérer sous le climat généreux du Dauphiné et du Périgord.


Les origines de la noix sont assez obscures. Certains botanistes affirment qu’elle proviendrait de nos contrées, reliquat des productions végétales de l’ère tertiaire. En Ardèche, une découverte a validé cette hypothèse : une noix de plus de 8 millions d’années a été retrouvée lors de fouilles archéologiques. Elle était consommée par l’homme de Cro-Magnon dans le Périgord il y a 17 000 ans !


Après sa disparition de nos contrées, le noyer aurait été réintroduit grâce à des souches venues des Balkans ou de la zone himalayenne.


Au XIIIe siècle, la noix prospère de nouveau dans le Dauphiné et le Périgord. Elle fait d’ailleurs la prospérité de cette dernière région. L’huile de noix, aussi précieuse que l’or, sert aussi bien à éclairer les modestes logements que les gigantesques cathédrales. Elle fournit également les peintres et les élégantes, qui soignent leur corps avec. Le commerce de la noix prospère à partir du XVe siècle et ne s’est pas encore tari jusqu’à aujourd’hui.


Les bienfaits de la poire

Indice Pral : La poire williams, pulpe, crue renferme un indice PRAL de -2.4 mEq, elle a donc un effet basifiant sur l’équilibre acido-basique de notre organisme.

  • uricolytique

  • diurétique

  • antiputride

  • dépuratif

  • laxatif

  • reminéralisant

  • nutritif

  • stomachique

  • astringent

  • sédatif

  • rafraichissant

Histoire:

La poire est apparue en Asie centrale. En Chine, sa culture aurait commencé plus de 4 millénaires avant notre ère. Elle traverse ensuite le continent asiatique pour atteindre l’Europe où les Grecs et les Romains furent les premiers à l’adopter. Dans la Rome Antique, la poire se consomme déjà crue, cuite ou séchée.


Petit à petit, l’Europe fait sa connaissance. En France, elle apparaît au XVIe siècle et le roi Louis XIV la popularise grâce à son jardinier La Quintinie. Plusieurs espèces de poiriers furent cultivées dans le célèbre « potager du roi ».


Au fil des siècles, de multiples variétés sont sélectionnées et retenues. En France, on en produit actuellement une dizaine. L’une des plus populaires est la Conférence, née en Angleterre. Elle doit son nom au prix qu’elle a remporté à la conférence nationale britannique de la poire en 1885.


Les bienfaits de la pomme

Impossible de dresser le portrait de la Pomme, tant il y a d’espèces différentes aux propriétés diverses. Ce fruit étant le symbole du terroir, il aura ses particularités en fonction de sa variété et de sa culture.


Histoire:

Apparue sur Terre il y a quelque quatre-vingt millions d’années, la pomme poussait à l’état sauvage dans le sud du Caucase jusqu’au Sinkiang (Ouest de la Chine). D’abord consommée dans cette région et sur les plateaux d’Anatolie (Turquie actuelle) par l’homme du Néolithique, elle gagne l’Europe à la faveur des périodes de réchauffements climatiques. Des vestiges de pommes ont ainsi été retrouvés dans les villages lacustres néolithiques de Suisse et d’Italie du Nord.


Personnage de légende


Trois siècles avant notre ère déjà, Théophraste distingue six variétés de pommes dans son Histoire des Plantes. Le fruit ne se développe pas qu’autour de la Méditerranée, mais aussi dans les imaginations : les récits mythologiques lui réservent le haut du panier.

Offerte par Pâris à Aphrodite, la pomme est à l’origine de la guerre de Troie. Et pour son avant-dernier travail, Hercule vole celles du jardin des Hespérides.


Les siècles passent, les variétés se multiplient


Les Romains participent à l’implantation du fruit dans une grande partie de l’Europe, au gré de leurs conquêtes, et se régalent d’une trentaine de variétés. Dix siècles plus tard, une vingtaine de plus sont répertoriées par le célèbre agronome Olivier de Serres.

Elles évoluent au fil des siècles, sélectionnées pour leurs qualités gustatives, leur résistance, leur rendement,etc. Pour autant, les variétés plus fragiles ne disparaissent pas et demeurent cultivées et consommées localement. La pomme est le fruit du terroir par excellence.


Mot de la fin A la semaine prochaine pour un nouvel article !



"Si quelqu'un désire la santé, il faut d'abord lui demander s'il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement, il est possible de l'aider." 
Hippocrate


Catherine Milly de Rita formation


#Brocoli#Carotte#Céleribranche#Célerirave#ChoudeBruxelles#Choufleur#Chouvert#CourgeButternut#Endive#Fenouil#Mâche#Navet#Poireau#Potiron#Radisnoir#Rutabaga#Salsifis#Topinambour

#Châtaigne#Clémentine#Grenade#Kaki#Litchi#Mandarine#Noix#Poire#Pomme