Votre été en toute sérénité grâce à la naturopathie

Nous y sommes !


Depuis la fin du mois de Juin nous voilà en été, nous voilà dans la période où il est bon de se délasser, de prendre des vacances ou se détendre le temps d'un week-end, se baigner dans les mers, les lacs ou les rivières, prendre des bains de soleil bien mérités ! Et les apéros, les barbecues et les repas en extérieur tous les soirs.


Mais même si cette saison apporte son lot de bienfaits , il est important de bien connaître également les risques qui surviennent lors de la période estivale.



Les méfaits du soleil


Évidemment, prudence de ne pas attraper une insolation ou un coup de soleil ! C'est bien connu mais revoyons quand même les bases ensemble.


L'insolation est l'ensemble des troubles qui arrivent à cause d'une exposition trop longue aux rayons du soleil et qui peuvent donner différents symptômes :


• fatigue,

• soif intense,

• fièvre supérieure à 39 degrés,

• maux de tête ou vertiges,

• crampes,

• rougeur cutanée ou au contraire pâleur cutanée,

• accélération de la fréquence cardiaque et de la fréquence respiratoire.


Le coup de soleil fait donc partie des divers maux de l'insolation. Le coup de soleil est une brûlure de la peau causée par une exposition trop prolongée aux rayons du Soleil, et plus particulièrement aux rayons UVA et UVB. Utilisez une crème solaire (indice minimum 30 pour les adultes et

50 pour les enfants). L’application devra être renouvelée toutes les 2 heures et à chaque fois à la suite des baignades.


Pour se prémunir d'une insolation, évidemment le meilleur moyen est d'éviter de sortir de 11h à 16h quand on le peut, ainsi que de se protéger à l'extérieur à l'aide de vêtements légers, de chapeau, de lunettes de soleil, d'ombrelle ou de parasol.


Quand le corps est en hyperthermie, il va tout tenter pour refroidir sa température notamment en transpirant beaucoup, il faut donc boire beaucoup d'eau parce que la sudation peut aller jusqu'à 1L par heure (dans les cas extrêmes) alors qu'elle est d'1L par jour le reste de l'année. Il faut aussi se plonger dans une eau qui n'est pas froide pour éviter les chocs thermiques pour faire redescendre la température.


Le coup de soleil est à considérer pour ce que c'est : une petite brûlure de la peau. Il faut d'abord mouiller abondamment la zone avec de l'eau à température modérément fraîche. Ensuite, existe des préparations comme des crèmes apaisantes et cicatrisantes à appliquer mais mon petit conseil

Naturo sera bien sûr l'application de miel.


Il est même possible de mélanger 2 cuillères à café de miel (de thym, de lavande ou de châtaignier de préférence) à 2 cuillères à café d'huile d'amande douce (qui aide à régénérer la peau). Puis laisser sécher le miel durant une vingtaine de minutes avant de rincer à l’eau froide.


Pour lutter contre la déshydratation en général, vous le savez déjà mais il faut bien sûr boire de l'eau, mais aussi éviter l'alcool et préférer les jus de fruits frais. Dans l'alimentation, on peut choisir aussi des fruits et légumes de saison comme la tomate, le concombre, la pastèque, les agrumes, etc. qui sont gorgés d'eau et de nutriments.


Le mal des transports


Qui dit « vacances » dit « route des vacances » !


Et si pour certains le parcours laisse le souvenir des paysages traversés, pour d'autres, il sera surtout synonyme de calvaire sans fin. Que ce soit en avion, en bateau ou en voiture, endurer un voyage de plusieurs heures avec de la nausée et/ou des vertiges paraît interminable.


Le mal des transports lui-même est dû au contraste entre le mouvement enregistré par les yeux, et l'immobilité du corps perçue par l'oreille interne.


Contre cela, il est préférable de regarder le plus loin possible à l'horizon, plutôt que de bouquiner en voiture. Utiliser un linge humide sur le front peut également soulager et si vous voulez mon avis, la solution la plus radicale pour repousser une nausée est 1 goutte d'huile essentielle de

menthe poivrée sous la langue ! Effet rafraîchissant garanti !


Les piqûres de moustiques


L'été, on adore oublier le temps qui passe en compagnie de la famille ou des amis, le soir avec un apéritif prolongé et un barbecue festif, n'est-ce pas ?


C'est alors que de terribles adversaires entrent en jeu pour nous piquer la peau et nous forcer à battre en retraite en intérieur. Et attention, si jamais vous voulez passer vos vacances en Provence ou en Camargue, nos moustiques sont des espèces d'hélicoptères. Si si !


Pour les faire fuir, plusieurs solutions s'offrent à nous. Évidemment, la moustiquaire, quand son installation est possible.


Le flacon-spray antimoustique :

• 60 ml d'huile de coco

• 25 gouttes d'huile essentielle de lavande

• 25 gouttes d'huile essentielle de citronnelle de Java

• 25 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus citronnée

• 25 gouttes d'huile essentielle de géranium bourbon


Ce mélange doit de préférence être testé 24h à l'avance pur s'assurer de l'absence de réaction, et est interdit aux femmes enceintes ou allaitantes.


Les plantes qui repoussent les moustiques :


- La citronnelle

Il existe différents types de plantes citronnées et rien n'empêche de les associer. On peut par exemple planter de la citronnelle, du thym citronné, de la verveine citronnelle, de la mélisse citronnelle parmi les massifs de fleurs et également en pots sur le rebord des fenêtres.


- Le tabac d'ornement (nicotiana)

Une plante vivace que l'on peut cultiver en pot ou en massif, a une odeur très reconnaissable qui est plus intense le soir.


- La lavande

La lavande est un bon répulsif contre les moustiques et ses belles couleurs en font également une superbe plante d'ornement.


- La menthe poivrée

Autre plante efficace contre les moustiques (mais aussi contre fourmis, guêpes, araignées et mouches). Cette plante aromatique a tendance à s'étaler, mieux vaut la laisser en pot si vous ne voulez pas retrouver votre jardin envahi.


- Le pélargonium

On confond souvent le pélargonium avec le géranium, pourtant ce sont deux plantes différentes. Le pélargonium repousse efficacement les moustiques et existe avec différentes couleurs de fleurs.


- Le romarin

Le romarin est une herbe aromatique à l'odeur merveilleuse. Si elle est un régal en cuisine, les moustiques, eux, ne la supportent pas. Un peu de romarin en pot ou planté dans vos massifs vous assureront un été sans moustique.


En cas de piqûre :

Le jus blanc qui sort de la figue lorsqu'on la cueille est très cicatrisant et agit directement sur les piqûres d'insectes. Comme l'été est aussi la saison des figues, regardez autour de vous si par chance vous en trouvez une !


Huiles essentielles de lavande aspic (lavandula spica) et citronnelle de Java (cymbopogon winterianus). Elles calment les irritations des piqûres de moustiques. La citronnelle de Java permet également de les garder à distance en prévention. Pour les utiliser, mélanger 1 goutte dans une

cuillère à café d'huile végétale.


Pour les piqûres de méduse, la lavande aspic peut s'utiliser encore plus concentrée après que la zone ait été bien rincée à l'eau de mer et séchée.


Jambes lourdes


Le phénomène des jambes lourdes est à l'origine un problème de circulation sanguine qui s'accentue durant la nuit, à cause de la position horizontale et de l'immobilité. La chaleur et le soleil accentuent ce phénomène et peut être désagréable à subir quand on veut se détendre.

Marche, natation, vélo, course à pieds... s'activer pendant l'été sera une excellente décision pour lutter contre les jambes lourdes.


Pour lutter contre le phénomène des jambes lourdes, la première technique qui soulage instantanément est l’affusion d’eau froide : au pommeau de douche, commencer à l’extérieur du pied droit, monter jusqu’à l’aine avant de redescendre le long de l’intérieur de la jambe. Puis alterner avec le pied et la jambe gauche. Si on est frileux, on peut alterner eau chaude et eau

froide, en terminant par l’eau froide.


La deuxième technique pour stimuler la circulation sanguine est le sauna suivi du bain d’eau glacée. Alterner eau chaude et eau froide permet de dynamiser les vaisseaux sanguins : la chaleur du sauna dilate les vaisseaux alors que l’eau froide les contracte. Cette technique favorise

l'assouplissement des vaisseaux et améliore le retour veineux.


Mot de la fin


Je vous souhaite un magnifique été et je vous dis à la semaine prochaine


Le printemps est la jeunesse de l'été et l'hiver, la vieillesse de l'automne.
Gilles Abadie

Catherine Milly de Rita formation