Les fruits et les légumes de Janvier

Histoire et bienfaits, vous saurez tout sur vos légumes et sur vos fruits.


En tant que Naturopathes, il est très important pour nous de conseiller de manger locaux et de saison.


C'est pour cela que nous avons pris des bonnes résolutions pour cette nouvelle année 2022. Parmi nos bonnes résolutions, nous avons décidé de vous partager chaque début de mois les fruits et les légumes du mois en cours et de vous faire découvrir les bienfaits des légumes et des fruits.


Vous allez comprendre combien il est important de manger ou boire des légumes et des fruits. C'est parti pour le mois de janvier !


Les légumes :

Carotte, Céleri, Céleri branche, Céleri rave, Chou blanc, Chou de Bruxelles, Chou frisé, Chou rouge, Chou-chinois, Cima di Rapa, Potimarron, Cresson, Endive, Mâche, Oignon, Poireau, Pomme de terre, Salsifis, Topinambour.

Fruits

Ananas, Avocat, Banane, Citron, Clémentine, Datte, Fruit de la passion, Grenade, Kaki, Kiwi, Litchi, Mandarine, Mangue, Orange, Orange sanguine, Pamplemousse, Papaye, Poire, Pomme.


Les légumes


Les bienfaits de la carotte


  • Bonne pour la vue

  • Bonne pour le foie

  • Bonne pour les os

  • Favorise le transit

  • Bonne pour la peau

  • Aide à protéger le cœur

  • Contre le mauvais Cholestérol

  • Riche en vitamines et en minéraux

  • Elimine l'acide urique de l'organisme

  • Bonne pour la ligne

  • Bonne pour les dents

  • Bonne pour l'appareil digestif

  • Riche en bêta-carotène : puissant antioxydant

  • Riche en antioxydant

  • Riche en vitamine A

  • Elle apporte à l'organisme une dose de sucre naturelle, la carotte régénère le foie.

Son histoire

La carotte serait originaire d'Asie Mineure, où elle poussait déjà à l'état sauvage il y a plus de 2 000 ans. Les Grecs et les Romains reconnaissaient à la carotte une valeur thérapeutique (notamment pour l'acuité visuelle) et il faut attendre le Moyen Age pour que la carotte occupe la place qui lui revient sur nos tables. Sa couleur orangée ne date que du milieu du 19ème siècle


Les bienfaits du céleri


  • Permet de nettoyer les reins

  • Soulage l'arthrite

  • Réduit les douleurs de la goutte

  • Soulage la constipation

  • Réduit l'inflammation

Céleri- Rave

  • Alcalisant, il maintient l'équilibre Acido-basique ( évite l'excès d'acidité )

  • Source de potassium, phosphore, cuivre , manganèse et calcium

  • Une belle densité minérale

  • Contient des vitamines B2, B1 et B9

  • Les fibres du céleri rave activent le péristaltisme intestinal en douceur

L’histoire

L’ache, ancêtre commun du céleri rave et du cèleri branche, est originaire du bassin méditerranéen, plus précisément des marécages salins qui bordent la Méditerranée. Il signifie « qui croît dans l’eau », en référence à l’habitat naturel de la plante. Le terme « rave » est un terme générique qui signifie « racine » et qui désigne les plantes potagères dont on consomme la racine. À l’origine, il désignait un groupe assez étendu de plantes (dont le persil et la livèche) avant d’adopter le sens restreint de « céleri ». L’ache était utilisée par les Egyptiens, Grecs et Romains Grecs de l’Antiquité comme médicament, ou pour couronner les vainqueurs des jeux du cirque, les poètes ou encore les morts. La plante se présentera sous la forme d’un bouquet aux tiges et à la racine peu développées, rappelant plutôt le persil. Le type à grosse racine que l’on connaît aujourd’hui ne sera sélectionné qu’au XVIIe siècle.


Les bienfaits des choux


Le chou-fleur

  • Source de vitamine C : elle contribue à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. Elle protège contre les infections, favorise l'absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

  • Source de vitamine K : nécessaire pour la fabrication de protéines qui participent à la coagulation du sang.

  • Contribue à la fabrication des globules rouges et leur permet de transporter davantage d'oxygène

  • Diurétique et purifiant

  • Améliore la santé cérébrale

  • Protège la santé cardiaque

  • Riche en fibres

  • Bonne source d’antioxydants

  • Riche en choline

Son histoire

Le chou-fleur est originaire du Proche-Orient, où on le récoltait déjà il y a plus de 2000 ans (le chou-fleur était cultivé en Égypte 400 ans avant notre ère). Très apprécié dans l'Antiquité par les Grecs et les Romains. Il tombe dans l'oubli avant que les Italiens ne l'introduisent en France et que le jardinier de Louis XIV, La Quintinie, ne le mette à la mode.


Le terme « chou-fleur » est apparu dans la langue française en 1611. Il vient de l'italien cavalo-fioreet, avant de prendre sa forme définitive, ce légume s’appelait en français « coliflori ». Le nom latin de la sous-espèce à laquelle il appartient, botrytis, signifie « grappe de raisins » par analogie de forme entre les fleurons du chou-fleur et la grappe de raisin.


Les bienfaits du Chou de Bruxelles :

  • La concentration du chou en vitamine C est une source d'énergie et stimule le système immunitaire.

  • Source de calcium

  • Riche en bêta-carotènes

  • Riche en antioxydant

  • Source de protéines naturelles

  • Riche en vitamine K

  • Améliore la santé intestinale

  • Réduit l’inflammation

Les bienfaits du Chou vert frisé - Kale:

  • Antioxydant

  • Riche en vitamine C, K et A

  • Riche en fibres

  • Source de protéines

  • Source de calcium, de potassium et de fer

  • Bon pour les yeux

Les bienfaits du Chou rouge:

  • Riche en vitamine C, B9 et K

  • Dans les vieux traités de médecine, le jus de chou était indiqué comme remède dans les affections de l’estomac et de l’intestin.

  • Riche en vitamines et sels minéraux

  • Source de calcium et potassium

  • Antioxydant et détoxifiant

  • Vermifuge

  • Possède un principe hypoglycémiant

  • Riche en minéraux

  • Les anthocyanes contenus dans le chou rouge possèdent de nombreuses propriétés : antioxydantes, antimicrobiennes, antimutagènes et anti-inflammatoires

Son histoire

La culture du chou en tant que légume remonte à la plus haute Antiquité, à partir de formes sauvages originaires d’Europe de l’Ouest ou méridionale. Le terme « chou », qui vient du latin caulis, est apparu dans la langue française au XIIe siècle. On a désigné le chou pommé de « caboche », puis de « cabus », mots empruntés à l'italien capoccia ou cappuccio, qui veulent dire « à grosse tête ».


Les bienfaits du Chou-chinois

  • Riche en vitamines B1, B2, B6, C, A

  • Source en carotènes, potassium, phosphore, magnésium, cuivre et fer. Ce qui en fait un aliment riche en oligoéléments.

  • Diurétique

  • Riche en fibres

  • Riche en calcium, manganèse, potassium et faible en sodium

  • Favorise l’élimination des toxines dans l’organisme

  • Il aide à combattre l’anémie et la fatigue grâce à sa concentration en fer

  • Antioxydant


Suivant la tradition médicale chinoise, le chou chinois (Wang Ya Bai Cai) lorsqu’il est cru est de saveur légèrement acide et froide et lorsqu’il est cuit il est de saveur douce et neutre. Il " nourrit l’estomac " et fait circuler l’énergie dans les vaisseaux et les méridiens (Poumons, Vessie et Estomac).


Il est considéré, toujours en énergétique chinoise, comme un bon aliment en cas de fièvre, rhume, grippe puisqu’il tend à rafraîchir le corps et accélérait la disparition des effets secondaires dus à un excès d’alcool…..



Les bienfaits du potimarron

Savez-vous que le potiron n'est pas une citrouille ?

  • Riche en vitamines A, B, C, D, E,

  • Riche en oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium, silicium, sodium...),

  • Riche en acides aminés, en acides gras insaturés, en amidon, en sucres naturels et en carotène.

  • La chair regorge de caroténoïdes (pro-vitamine A et béta-carotène)), deux fois plus importante que dans les carottes, en fait un aliment particulièrement recommandé pour la beauté du teint et la santé de la peau.

  • Faible apport calorique

  • Antioxydants

  • Riche en fibres

  • Riche en minéraux

L’histoire

Les courges font partie de l’immense famille des cucurbitacées forte de 800 espèces divisées en 120 genres. L’origine des variétés de courges est encore aujourd’hui un peu floue mais il semble quand même acquis que leur origine est américaine. On trouve, en effet des traces de courges au Pérou 1 200 ans avant notre ère. Il semble qu'au départ ce sont les graines (oléagineuses) que les hommes utilisaient .Puis peu à peu la domestication a entrainé l'augmentation de la taille des fruits, et parallèlement l'usage de la chair. Elles se sont diffusées en Europe après que les Indiens eurent découvert Christophe Colomb qui a dû être séduit par ses capacités de conservation.


Regroupées sous le nom de « courges » on trouve en général plusieurs espèces botaniques appartenant au genre cucurbita telles que la cucurbita pepo (courgette, citrouille, courge spaghetti, pâtisson), cucurbita maxima (potiron, potimarron, giraumon), cucurbita moschata (courge musquée de Provence, courge butternut) et la chayote appelée aussi christophine ou chouchou cultivée dans les régions tropicales, notamment aux Antilles, appartient à une autre espèce de Cucurbitacée d'un genre différent.


Les bienfaits du Cresson


  • Fort pouvoir antioxydant ;

  • Favorise la santé oculaire ;

  • Contribue au bien-être digestif ;

  • Excellente source de vitamines A, K et C ;

  • Source de calcium biodisponible.

  • En Inde, les propriétés médicinales qui sont attribuées à ses graines sont d’ordre antidiarrhéique, diurétique, tonique et même aphrodisiaque

  • Protège du stress oxydatif

  • Riche en calcium

  • Le son et l’endosperme des graines de cresson contiennent des acides gras essentiels (oméga-3), des protéines et plusieurs minéraux (fer, potassium, phosphore, calcium)

  • Riche en fibres insolubles

  • Apéritif

  • Tonique

  • Reminéralisant

  • Stomachique

  • Dépuratif

  • Diététique

  • Vermifuge

  • Expectorant

  • Sudorifique

  • Hypoglycémiant

Histoire:

Le cresson est originaire du Moyen-Orient où il pousse naturellement dans les lieux remplis d’eau. Puis sa présence s’est étendue en Europe, Afrique du nord, en Asie jusqu’en Chine.

Il a été appelé « santé du corps » de par sa richesse en vitamines et oligo-éléments. C’est d’ailleurs pour cela que les marins en emportaient dans leurs malles pour les longs voyages.

Hippocrate désignait le cresson comme un aphrodisiaque naturel, et les Romains l’utilisaient comme agent antipelliculaire et pour limiter la chute des cheveux.

Pendant le Moyen-Âge, le cresson restait encore une plante de cueillette. Au 16e siècle, les scientifiques ont trouvé des propriétés thérapeutiques et gustatives au cresson.

Mais ce n’est qu’au 19e siècle qu’il fut cultivé en France, sous l’impulsion du directeur des Hôpitaux de la Grande Armée qui avait remarqué les cressonnières allemandes recouvrant des champs d’un beau vert en plein cœur de l’hiver.

Au début, le cresson était recueilli de manière manuelle, puis c’est qu’en 1960 qu’il a commencé à être récolté avec une machine.

La croyance indienne lui attribue même la capacité à combattre le hoquet

Aujourd’hui, c’est un légume « oublié » qui revient petit à petit sur les étalages. On le trouve aussi toujours sous forme sauvage


Les bienfaits de l'endive

  • Source de vitamines et de minéraux antioxydants, elle apporte du sélénium, de la vitamine B9 et surtout des fibres.

  • Riche en vitamine K

  • Renforce les os

  • Riche en bêtacarotène

  • Préserve la vue

  • Améliore la santé de son cerveau

  • Riche en fibres

  • Source de potassium

  • Lutte contre la constipation

  • Favorise la satiété

  • Diurétique

  • Régule le transit intestinal

  • Epurateur

Son histoire

L’endive, appelée aussi chicon, est née en 1850 tout à fait par hasard. L’histoire dit que sa découverte serait due à l’avarice d’un paysan belge. Il avait caché des pieds de chicorée dans sa cave sous une petite couche de terre pour ne pas payer de taxes sur ses plantations de chicorées. Venant les chercher quelques semaines plus tard, il a découvert des petits fuseaux de feuilles blanches. C’est ensuite M. Bréziers, chef jardinier de la société d’horticulture belge, qui mit au point la culture de l’endive dite witloof qui signifiait feuille blanche en flamand à partir de la chicorée à café. En effet, la culture de l’endive se fait à l’abri de la lumière et du gel. 80 % de sa culture se fait dans la région des Hauts de France (Nord, Pas de calais et Picardie) et c’est la France qui est le premier producteur mondial.


Les bienfaits de la Mâche

  • Principaux constituants connus: chlorophylle, mucilage, sels minéraux et vitamines A, B et C

  • Revitalisant

  • Emollient

  • Laxatif

  • Pectoral

  • Diurétique

  • Dépuratif

  • Bénéfique pour les affections respiratoires

  • Bénéfique pour les affections intestinales: entérites et constipation

  • Bénéfique pour la lithiase urinaire

  • Bénéfique pour l'anémie

  • Bénéfique pour l'arthritisme et athérosclérose

Son histoire

Le terme « mâche » est apparu dans la langue en 1611. La mâche vient du Sud de l’Europe, de l’Afrique du Nord et de l’Ouest de l’Asie. Elle s’est rapidement diffusée dans le reste de l’Europe où elle s’est installée dans les champs de céréales, s’y comportant comme une mauvaise herbe. La mâche apparaît pour la première fois à la Renaissance sur le territoire français et plus précisément au long de la Loire. La mâche pousse naturellement dans les prés de céréales (comme le blé) et les paysans en profitaient pour la récolter régulièrement. Paradoxalement, la mâche est l’une des verdures les plus appréciées des Français et des Italiens. Pendant des siècles, ils la récoltaient à l’état sauvage durant l’hiver, période de l’année où elle est à son meilleur. Elle restera une nourriture de paysan jusqu’à ce qu’un chef du XVIIIe siècle en vante les mérites et la serve aux grands de ce monde. Dès lors, on entreprendra de la cultiver à grande échelle.



Les bienfaits de L'Oignon

  • Stimulant général ( système nerveux, hépatique, rénal .... )

  • Diurétique puissant

  • Antirhumatismal

  • Antiscorbutique

  • Antiseptique et anti-infectieux

  • Antibiotique naturel

  • Sécrétoire et expectorant

  • Aide à la digestion des farineux

  • Equilibrant glandulaire

  • Vermifuge

  • Hypnotique léger

  • Curatif de la peau


Principaux constituants connus:

  • sucre, vitamines A, B, C,

  • Sels minéraux: sodium, potassium, phosphates et nitrates calcaires

  • Fer, souffre, iode, silice, acides phosphorique et acétique, disulfure d'allyle et de propyle

  • Principes antibiotiques


Histoire:

L’oignon accompagne et régale l’homme depuis la plus lointaine antiquité. Intensément consommé par quasiment toutes les civilisations, le bulbe est même parfois un objet sacré. Pas étonnant que ce légume symbolique soit présent dans d’innombrables adages et expressions !

Si on ne connaît pas l’ancêtre sauvage de l’oignon, on sait en revanche qu’il est cultivé depuis plus de 5000 ans. Les premières traces de production viennent de Mésopotamie, sa culture gagnant ensuite l’Egypte antique (des textes datant de plus de 4 000 ans le mentionnent), la Grèce, l’Empire romain puis le reste de l’Europe et du Monde. Il est même symbole de l’intelligence dans la Chine ancienne.

Incontournable au Moyen-âge

Si le terme « ognon » n’apparait dans la langue française qu’en 1273, il est consommé abondamment au Moyen-âge, dont les croyances et superstitions lui prêtent certains pouvoirs (comme calmer la douleur en cataplasme par exemple). Il constitue surtout l’un des piliers de la cuisine et de l’alimentation et rares sont les potagers où ne poussent pas quelques oignons !

Découverte de l’Amérique et conquête du monde

L’oignon est une des premières plantes européennes à être cultivées en Amérique, où il est introduit par Christophe Colomb. On le rencontre aujourd’hui sur toute la surface du globe.


Les bienfaits du Poireau

  • Tonique nervin, très digestible

  • Constructeur

  • Diurétique urique

  • Laxatif ( balai de l'intestin )

  • Antiseptique

  • Bénéfique pour les dyspepsies

  • Bénéfique pour les anémies

  • Bénéfique pour les rhumatismes, arthrites, gouttes

  • Bénéfique pour les affections urinaires

  • Bénéfique pour les lithiases urinaires

  • Bénéfique pour les insuffisances rénales

  • Bénéfique pour les athéroscléroses

A savoir

On' a pu dire que, grâce à ses sels alcalins, une cure de poireaux était équivalente à une cure à Vichy. L'eau de cuisson des poireaux a des propriétés comparables: 3/4 de 1 ou 1L par jour pendant 3 semaines ( très diurétique )


Principaux constituants connus :

  • Vitamines B et C

  • Fer, calcium, phosphore, magnésium, soude, potasse, manganèse, souffre, silice, essence sulfo-azotée, mucilages, cellulose.


L’histoire

Cette espèce originaire de la région méditerranéenne, est un légume connu dès l’Antiquité. Elle est largement cultivée dans toutes les zones tempérées. C'est un légume très anciennement connu. L'empereur romain Néron fut surnommé le « porrophage » car il en consommait, paraît-il, de grandes quantités pour s'éclaircir la voix. Cette plante figurait parmi les plantes potagères recommandées dans le capitulaire De Villis au Moyen Âge.


Les bienfaits de la Pomme de terre

  • Saine

  • Nourrissante

  • Digeste

  • Aliment énergétique

  • Favorise les fonctions intestinales

  • anti-ulcéreux et pansement gastrique de l'estomac ( surtout le jus de pommes de terre)

  • Cicatrisant

  • Diurétique

  • Emollient

  • Calmant et cicatrisant des muqueuses digestives

  • antispasmodiques

  • Entretien général de la santé

  • Bénéfique pour l'arthritisme

Principaux constituants connus :

  • Hydrates de carbonne

  • Protides

  • Sels minéraux : sodium, calcium, magnésium

  • Oligo-éléments : Phosphore, fer, manganèse, cuivre et souffre

  • Faible quantité de vitamines C et K

  • Riche en vitamines B, B1, B6

  • Acide folique

  • Acide pantothénique

  • Oxydase : action favorable sur la muqueuse gastrique

  • Solanine


Histoire:

Originaire d'Amérique du Sud, la pomme de terre fût introduite d’abord en Espagne sous le nom de “patata”, elle se diffuse timidement vers l'Italie et les États pontificaux qui la prénomme “taratouffli” (petite truffe), puis vers le sud de la France et l'Allemagne. C'est à Saint-Alban d'Ay, en Ardèche, que l'histoire de la pomme de terre connaît un tournant, la plante produisant les tubercules de pommes de terre, aujourd'hui encore appelés "Truffoles" (du patois "las Trifòlas") aurait été cultivée pour la première fois en Europe, vers 1540.

L’histoire de la pomme de terre se poursuit en Europe au milieu du 16ème siècle : l'aventurier Raleigh la fait entrer en Angleterre. C'est d'ailleurs de ce pays qu'elle partira coloniser l'Amérique du Nord. Elle est ensuite introduite en France dès le début du 16ème siècle, au sud par Olivier de Serres, sous le nom de "cartoufle", et à l'est, par Charles de l'Escluze.

La pomme de terre s'implante assez rapidement à partir de 1618 dans la plupart des pays d'Europe, grâce, si l'on peut dire, à la guerre de Trente Ans. Mais elle est longtemps boudée en France, en effet à l'origine on la considérait comme toxique, c’est pour cela que la pomme de terre était réservée à l'alimentation des animaux.


Antoine-Augustin Parmentier, le promoteur de la pomme de terre

Ce n'est qu'au 18ème siècle, grâce à la ténacité et l'ingéniosité d'Antoine-Augustin Parmentier, pharmacien aux armées, que ses qualités sont enfin reconnues. Lors de sa captivité en Prusse, Parmentier a pu apprécier les vertus nutritives de la pomme de terre. Il les recommande donc pour résoudre le problème des famines endémiques qui ravagent encore la France à cette époque. Il va plus loin encore en plantant des champs de pommes de terre aux alentours de Paris et en obtenant du roi qu'ils soient gardés le jour seulement par des soldats. La nuit, convaincus de la valeur des précieux tubercules, les habitants les dérobent et en assurent ainsi la publicité.

Le couronnement de l'action promotionnelle de Parmentier est le dîner qu'il offre au roi et à la reine en 1785 et au cours duquel ne sont servis que des plats comportant des pommes de terre.

Son implantation ne cesse de progresser en France et en Europe, puis dans le monde entier. Son importance est devenue telle, qu'en Irlande vers 1850, une attaque de mildiou provoque la famine et la mort d'un million de personnes puis l'émigration en Amérique d'un million d'autres




Les bienfaits du Salsifis

  • Nutritif

  • Digestible

  • Draineur sanguin et cutané

  • Décongestionnant hépatique et rénal

  • Bénéfique pour l'asthénies, le surmenage, la croissance

  • Bénéfique pour les dermatoses

  • Bénéfique pour le diabète

  • Bénéfique pour la goutte et les rhumatismes

Principaux constituants connus:

  • Hydrates de carbone

  • Inuline


Histoire:

Le salsifis et la scorsonère (Tragopogon porrifolius, Scorzonera hispanica) sont originaires de l’Europe ou de l’Est du bassin méditerranéen.

À l’époque gréco-romaine, ils étaient récoltés à l’état sauvage, mais pas comme un légume, plutôt comme une plante médicinale.

Ils sont apparus dans les potages européens vers le XVe ou XVIe siècle.

On retrouve principalement la scorsonère sur nos étals, elle est moins fibreuse, plus savoureuse et plus moelleuse que le salsifis.


Les bienfaits du Topinambour

  • Energétique

  • Favorise la sécrétion lactée

  • Désinfectant

  • Bénéfique pour les seniors et les enfants

  • Bénéfique pour les asthénies

  • Bénéfique pour l'allaitement

  • Bénéfique pour la constipation

  • Favorable aux dyspeptiques, goutteux, rhumatisants

Principaux constituants connus

  • Hydrates de carbone

  • Inuline

  • Vitamines A, C

  • Nitre

  • Albumines

  • Mucilages


Histoire:

Le topinambour est originaire d'Amérique du Nord (États-Unis et Canada), où il est cultivé par des tribus amérindiennes. L'explorateur anglais Walter Raleigh le découvre en 1585 en Virginie. L'avocat et voyageur Marc Lescarbot, en ramène en France en 1607. Sa diffusion en Europe se développe rapidement grâce à sa culture facile et sa forte multiplication végétative, même dans des sols pauvres. Elle est appelée poire de terre dans le Traité des aliments de Louis Lémery en 1722. Lors de la Seconde Guerre mondiale, sa consommation en tant que légume de rationnement, souvent mal cuit et cuisiné sans matière grasse, a laissé dans certains pays d'Europe de mauvais souvenirs. En effet, le topinambour, tout comme le rutabaga, a vu sa consommation augmenter, car il n'était pas, comme la pomme de terre, réquisitionné au titre des indemnités de guerre versées à l'Allemagne.



Les fruits


Les bienfaits de l'avocat


  • Riche en nutriments

  • Aide garder les cheveux et la peau éclatante

  • Redonne du tonus aux cheveux ( en masque )

  • Lutte contre le diabète

  • Baisse le mauvais cholestérol

  • Lutte contre la constipation

  • Coupe faim naturel, très rassasiant

  • Bon pour le cerveau

  • Bon pour la vue

  • Bon pour le transit

  • Bon pour le cœur

  • Antifatigue

  • Anti stress

  • Riche en minéraux et en vitamines

  • Anti-inflammatoire naturel

Les principaux constituants connus:

  • Protéines

  • Hydrates de carbone

  • Pauvre en minéraux

  • Acides aminés: cystine, tryptophane, tyrosine

  • Vitamines A, B, C

  • Acide folique


Histoire:

L’avocatier (persea americana) est un arbre d’origine mésoaméricaine appartenant à la famille des lauracées. Il se présente sous trois variétés : la mexicaine, la guatémaltèque et l’antillaise. Le Mexique est considéré le premier producteur de ce fruit et son principal exportateur, il compte plus de 20 espèces différentes liées à l’avocatier, ce qui s’explique grâce aux conditions climatiques diverses et au croisement des différents types.


L’histoire de ce fruit remonte à avant 10.000 av. J.-C. dans une grotte de Coxcatlán (Puebla), bien que son origine se trouve en Mésoamérique (entre le Mexique et le Guatemala), il est devenu une marchandise importante pour le commerce et un élément chargé de symbolisme religieux.


Le Codex de Florence décrit trois races d’avocat : la mexicaine, la guatémaltèque et l’antillaise. La classification botanique de ces trois races a été variée, certains suggèrent que la race mexicaine constitue une espèce à elle seule.


De même, le Codex de Mendocino contient des hiéroglyphes du village Ahucatlan (entre le centre et le sud-est du Mexique) qui l’identifient comme « le lieu où l’avocat est abondant ». Les hiéroglyphes se composent d’un arbre avec des dents sur la tige (ahuacacahuitl) et un « calli » qui symbolise un village. C’est en plus la façon dont les Aztèques identifiaient la marchandise provenant du village de Ahucatlan.


Cependant, si nous remontons beaucoup plus loin jusqu’au temps des dinosaures, ce fruit faisait partie du régime alimentaire de ces géants, mais avec leur extinction, l’avocat était destiné à disparaitre aussi sans l’intervention des aztèques. Ce sont eux qui ont commencé à les cultiver qui ont considéré l’avocatier comme un arbre sacré. Les Aztèques et les Mayas pensaient que l’avocat avait des propriétés aphrodisiaques et qu’il était fortement lié aux dieux de la fertilité, sa consommation était donc interdite dans les festivités religieuses préhispaniques car il était important de maintenir la chasteté. C’est pour cela que le nom de l’avocat vient du terme aztèque ahuácatl, qui signifie « testicule ». On utilisait également l’avocat comme impôt dans l’empire aztèque.


Les études archéologiques ont déterminé que le travail des Aztèques a été poursuivi par les habitants de Tehuacán, qui les ont cultivés entre 2300 et 1500 avant J.-C.


Les espagnols parlent de ce fruit pour la première fois vers 1519, après la conquête, ils ont ramené l’avocat en Espagne ver l’année 1600 et ils ont distribué ensuite le fruit dans d’autres pays européens. Ils ont aussi introduit les fruits dans d’autres pays américains.


Au cours des 19ème et 20ème siècles, les avocats les plus consommés provenaient des plantes des races mexicaines et antillaises, plus tard, diverses études ont permis de mettre en œuvre des techniques qui ont permis d’augmenter la production. Parmi ces techniques se trouve la greffe et la découverte d’un avocat qui est appelé avocat « Fuerte ». On y retrouve l’origine des premiers vergers avocatiers.


Pendant les années 50 à 70, on commence à cultiver différentes variétés d’avocats, comme les avocats Hass, Fuerte, Bacon, Rinxón, Zutano et créoles, et ce n’est qu’en 1963 que l’on commence à créer des pépinières d’avocats Hass destinés à la vente au grand public. Cette variété a été remplacée ensuite par l’avocat Fuerte et par d’autres variétés.


Dans le domaine gastronomique, les mexicains considèrent que l’avocat est le fruit principal de la plupart des plats, comme le guacamole, qui est élaboré à base d’avocat, de tomate et de chili. Il y a un village au Mexique qui s’appelle Tulyehualco qui est spécialisé dans la préparation de glaces, dont la glace d’avocat. Les mexicains utilisent également les feuilles de l’avocatier pour assaisonner les haricots et aussi pour envelopper la viande avant de la cuire.


Les bienfaits de l'Ananas

  • Nutritif

  • Digestible

  • Stomachique

  • Diurétique

  • Désintoxiquant

  • Bénéfique pour l'anémie

  • Bénéfique pour la croissance, la convalescence, la déminéralisation

  • Bénéfique pour les dyspepsies

  • Bénéfique pour les intoxications

  • Bénéfique pour l'artériosclérose

  • Bénéfique pour l'arthrite, la goutte, la lithiase

Les principaux constituants connus:

  • Acides citriques et malique

  • Vitamines A, B, C

  • Acide folique

  • Cendres

  • Cellulose

  • Eau

  • Matières azotées, grasses, sucrées


Histoire:

Originaire du centre-est de l’Amérique du Sud (Brésil, Argentine, Paraguay), l’ananas est diffusé par les Amérindiens dans le nord du continent et dans les Caraïbes. Christophe Colomb le découvre, lors de son second voyage en 1493, en Guadeloupe. Son nom en tupi (langue des Indiens du Brésil) est nana, anana, ananassa. L’explorateur génois le décrit comme une grosse pomme de pin, au goût excellent et que l’on coupe au couteau comme un navet.

Comme tout nouveau produit (et ils sont nombreux à venir des Amériques), on cherche à le comparer avec des fruits connus pour le rendre moins douteux aux yeux des Européens. Mais son goût très sucré, et acidulé le rends de suite très apprécié des explorateurs. On le rapproche, pour le décrire, à la pêche, à la pomme, au coing et au muscat tout à la fois, ou bien encore à la fraise, la framboise, l’abricot, la pêche et le musc, ou encore au melon.


L’ananas est sans doute connu en Espagne depuis 1535, mais la difficulté à conserver ce fruit qui ne supporte pas les longues traversées en bateau retarde son assimilation dans la cuisine européenne.

En 1658, un français aurait commencé la culture en pot sous serre, mais ce mode de production très coûteux se développe surtout au XVIIIe siècle et reste très limité. Le fruit est donc importé confit depuis les lieux de production : l’Amérique du Sud, les îles des Caraïbes et l’Asie du sud-est où il est introduit par les Espagnols et les Portugais.


En France, il entre dans les livres d’office (recettes de mets froids qui se préparent dans l’office), à la fin du XVIIIe siècle ce qui marque son assimilation dans les habitudes alimentaires. Dans le Gazetin du comestible de 1767, premier catalogue de vente par correspondance de denrées comestibles, les ananas se vendent crus (pour en faire des glaces) de 15 à 30 livres la pièce (un prix peu abordable quand un poulet vaux 18 sous) ou confits, transportés en barrique. On trouve aussi, en Bordelais, des importations de « confiture d’ananas venue d’Amérique » dans les feuilles d’annonces commerciales.

Curieusement, jusqu’en 1947, les ouvrages d’horticultures le classent dans les légumes, mais il n’est employé en cuisine que pour la confection des desserts et entremets sucrés : glaces et sorbets, gélatines et pâtes confites, compotes, jus, salades sucrées, macéré dans du vin, de la liqueur et aussi confit entier avec leur couronne de feuilles.


Les bienfaits de la Banane

  • Très nutritive

  • Favorable au système osseux

  • Equilibre le système nerveux

  • Bienfaisant aux arthritiques

  • Source de fibres douces ;

  • Excellente source de potassium ;

  • Favorise la satiété ;

  • Régule le transit ;

  • Riche en vitamines, minéraux et antioxydants.

Les principaux constituants:

  • Vitamines A, B, C et un peu de E

  • Acide folique

  • Phosphore, magnésium, sodium, potassium, fer, zinc, tanin

Histoire:

Originaire d’Asie du Sud-Est, la banane serait consommée par l’homme depuis environ 7 000 ans. Au fil des migrations humaines, elle s’est installée aux quatre coins du monde, mais toujours sous des climats chauds et humides : aujourd’hui, elle pousse en Asie, en Afrique, en Amérique latine ou encore dans les Caraïbes. Et c’est à partir du XIXe siècle qu’elle fait son apparition sur les étals en Europe, ainsi qu’en Amérique du Nord.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le bananier n’est pas un arbre.

En effet, il appartient à la famille des musacées (Musaceae), qui regroupe de grandes plantes herbacées poussant sous les tropiques. Pouvant s’élever jusqu’à 9 mètres, le bananier est d’ailleurs la plus grande herbe au monde.


Chaque année, il peut produire jusqu’à plus de 300 bananes, un fruit qui a conquis le monde entier, grâce à ses nombreux atouts nutritionnels, mais aussi son côté gourmand et pratique, qui séduit toute la famille !


Les bienfaits du Citron

  • Bactéricide

  • Antiseptique

  • Activateur des globules blancs

  • Rafraîchissant

  • Fébrifuge

  • Tonique du système nerveux et du sympathique

  • Tonicardiaque

  • Alcalisant

  • Diurétique

  • Antirhumatismal, antigoutteux, anti-arthritique

  • Calmant, anti-acide gastrique

  • Tonique veineux

  • Dépuratif

  • Reminéralisant

  • Antianémique

  • Favorise les sécrétions gastro-hépatiques et pancréatiques

  • Carminatif

  • Vermifuge

Principaux constituants:

  • Acide citrique , malique, des citrates de chaux, de potasse

  • Glucides: glucose, fructose, saccharose

  • Sels minéraux et oligo-éléments: calcium, fer, silice, phosphore, manganèse, cuivre

  • Vitamines B, B1, B2 , B3, A, C, PP

  • Carotène ( provitamine A )

Histoire:

L’origine géographique du citron se situerait à proximité de la Chine et de l’Inde, sans doute au Kashmir, il y a environ 3000 ans. Il est produit en Asie depuis très longtemps, les premières traces de culture, en Chine, datent de 2500 ans. Quittant sa région originelle, il voyage sur la route de la soie jusqu’au Moyen-Orient. Les Hébreux le découvrent alors et le plantent durant la captivité de Babylone.

Il deviendra et restera l’une des quatre espèces végétales brandies lors de la fête de Soukkot, fête en mémoire de la captivité. Il est d’ailleurs, pour les Hébreux, le symbole de la perfection et de la beauté.

À l’époque, le citron n’était pas un citron jaune ou vert, mais plutôt un cédrat (citrus medica), ancêtre du citron. Il est possible que le citron que nous connaissons aujourd’hui provienne d’un mélange entre un cédratier et un bigaradier. Apporté par les Hébreux, le citron continuera sa route vers l’Asie Mineure pour arriver en Italie.

Du 1er au 3ème siècle, le citron est connu des Grecs, des Romains et des Arabes. Il est utilisé à cette époque uniquement pour ses vertus thérapeutiques. On le retrouve dans les écrits de Pline l’Ancien, célèbre botaniste romain, il est également prescrit par les médecins comme Athénée de Naucratis. D’ailleurs l’empereur Néron, craignant d’être empoisonné, en consommait très régulièrement.

Au 9° siècle, les Arabes répandirent le précieux fruit en Tunisie, en Espagne et en Provence. Au 10° siècle, Avicenne, grand médecin et philosophe perse, prescrit le citron pour lutter contre la fièvre et comme antipoison et antivenin. Une légende égyptienne raconte que deux malfaiteurs furent livrés aux serpents, l’un mourut et l’autre survécut car il avait mangé un citron.

Au 12° siècle, les croisés introduisent le citron dans les pays ou parties d’Europe que les Arabes n’avaient pas conquis.

Il continuera ensuite à voyager avec Christophe Colomb (comme de nombreux autres produits) pour atteindre Haïti et la République Dominicaine en 1493. À la même époque, les portugais commencent la culture de l’agrume au Brésil. Il finit sa conquête du monde par la Floride au 16° siècle, état américain qui reste un grand producteur de citron


Les bienfaits de la Clémentine

  • Prévention de certains cancers.

  • Prévention des maladies cardio-vasculaires

  • Propriétés anti-inflammatoires.

  • Riche en pectines.

  • Source de potassium et de cuivre.

  • Source de vitamine C pour lutter contre les infections.

  • Pourvoyeuse de vitamines du groupe B (B1, B3, B6, B9)

  • Riche en caroténoïdes

  • Stimule le système immunitaire.

Histoire:

La clémentine a vu le jour près d’Oran en Algérie. En 1902, le père Clément, chef des pépinières de l’orphelinat de Misserghin, découvre un arbre qui ne ressemble pas à ses mandariniers. En goûtant son fruit, il découvre un produit sucré, sans pépin et facile à éplucher. La clémentine est née, fruit issu d’un croisement naturel entre la fleur de mandarinier et le pollen d’oranger.


C'est en 1925 que la première clémentine corse apparaît. Un climat tempéré, des pluies régulières, des plantations en pente et en altitude... L’île de beauté offre des conditions climatiques et géographiques exceptionnelles. Ces conditions donnent un fruit à la couleur et au goût très appréciés de tous les connaisseurs. En 2007, la clémentine de Corse a obtenu une Indication géographique protégée (IGP).


Les bienfaits des Dattes

  • Très nutritives

  • Energétiques

  • Toniques musculaires et nerveux

  • Reminéralisantes

  • Préventives du vieillissement

  • Bénéfiques pour la croissance, la convalescence, la grossesse

  • Bénéfiques pour l'asthénie physique et intellectuelle

  • Bénéfiques pour l'entraînement sportif

  • Bénéfiques pour pour les anémies

  • Bénéfiques pour la sénescence

Les principaux constituants :

  • Coumarine

  • Vitamines A, D, B1, B2, C

  • Phosphore

  • Calcium

  • Fer

  • Magnésium

Histoire:

Dans le désert aride lointain pousse un fruit sain sur les palmiers dattiers qui nourrit tout le monde, des athlètes les plus coriaces aux nourrissons les plus délicats. Que vous aimiez Sukkari, Saggae, Ajwa ou Medjool, la variété des dattes est aussi vaste et diversifiée que l’océan. Avec plus de 500 sortes de dattes, Sukkari est notre bien le plus précieux lorsque nous recherchons une saveur moelleuse, sucrée et caramel, tandis que Ajwa est la référence pour sa guérison médicinale. Les dattes Saggae sont un ajout récent pour ceux qui préfèrent une date moins sucrée que la date Sukkari, et pour ceux qui aiment une date fibreuse, dense mais humide.


L’origine des dattes est inconnue en raison de la culture ancienne, mais on pense qu’elles ont été cultivées dans la région du Moyen-Orient à partir d’environ 6000 avant JC Les archives fossiles montrent que le palmier dattier existe depuis au moins 50 millions d’années.


Depuis leur découverte, les dattes se sont largement répandues dans de nombreuses régions et ont été répandues par les Arabes en Espagne, en Italie, en Asie du Sud-Ouest et en Afrique du Nord. Ensuite, ils ont été propagés par les Espagnols au Mexique et en Californie.


Les bienfaits de la Grenade

  • Tonicardiaque

  • Ténifuge

  • Astringent

  • Bénéfique pour l'asthénie

  • Bénéfique pour le ténia

  • Bénéfique pour la dysenteries

Principaux constituants:

  • Les polyphénols

  • les tanins hydrolysables

  • Les anthocyanes

Histoire:

La grenade est le fruit du grenadier, un arbre originaire de Perse. On la récolte depuis plusieurs siècles sur tout le pourtour méditerranéen, ainsi qu’en Asie centrale.

Le jus savoureux et désaltérant de la grenade était très apprécié des caravanes commerciales traversant le désert.


Arrivée avec les conquistadores espagnols, la grenade s’est implantée dans les îles Caraïbes et en Amérique latine.


Entre histoire et mythologie


Mentionnée dans la Bible et dans le Coran, la grenade est depuis des temps immémoriaux symbole de vie et de fertilité, probablement en raison de ses très nombreuses graines.


Les bienfaits du Kaki

  • Riche en vitamine C

  • Lutter contre la fatigue

  • Stimule le système immunitaire

  • Lutte contre diverses infections et coups de froid hivernaux

  • Favorise le tractus intestinal

  • Riche en fibres

  • Energisant

  • Tonifiant

  • Améliore également la vue

  • Bénéfique à la croissance des enfants

  • Protecteur de l’estomac

  • Nettoyeur des intestins

  • Favorisent le métabolisme des lipides

  • Bénéfique pour les digestions paresseuses et la constipation

  • Diurétique et dépuratif

Principaux constituants :

  • Vitamines (A, B et C

  • Sels minéraux: potassium, phosphore, calcium, magnésium, sodium, manganèse et sélénium

  • Caroténoïdes

  • Tannins

  • Flavonoïdes (acide gallique, catéchines, proanthocyanidines…)

Histoire:

Le kaki vient originellement de Chine du Sud, où il est mentionné depuis 2500 ans. On le consomme en Europe depuis la fin du XIXème siècle. Il connait un franc succès en Provence, un guide de voyage datant de 1931 recommande d’ailleurs particulièrement le kaki du Cannet et celui de Marseille.


C’est le fruit national du Japon et de la Corée, mais on le cultive aussi dans de nombreux pays comme l’Espagne, le Brésil, le Viêt Nam, le Liban, l’Italie, le Portugal, les États-Unis, la France, ou encore l’Algérie et la Tunisie.


Au Japon, le kaki se consomme traditionnellement lors des fêtes du Nouvel An.


Les bienfaits du Kiwi:

  • Teneur élevée en vitamine C (A poids équivalent le kiwi en a plus que les oranges!)

  • Pratique et facile à manger

  • Bonne source de potassium (presque autant qu'une banane!)

  • Riche en fibres (peut contribuer au confort digestif)

  • Fort pouvoir antioxydant

  • Peu calorique

  • Favorise la santé cardiovasculaire

  • Contribue à prévenir les pathologies chroniques.

  • Lutte contre la constipation

  • Pouvoir antioxydant

Histoire:

Le kiwi (Actinidia chinensis) est le fruit d’une liane qui ressemble un peu à la vigne. Il est originaire de Chine, où il est dégusté depuis plus de 2 000 ans.

Vers 1750, le père jésuite Pierre Le Chéron d’Incarville fut le premier européen à décrire cette plante. Elle poussait alors en lisière des forêts situées de part et d’autre du fleuve Yang Tsé Kiang.


Après avoir évangélisé les Chinois, les missionnaires introduisirent l’Actinidia comme plante décorative en Floride, en Nouvelle-Zélande et en Europe. Le fruit était alors appelé « groseille de Chine », pour sa couleur et sa saveur évoquant la groseille à maquereau.


Les premiers plants arrivèrent en France en 1904, à Selva Brancolar près de Nice, et en 1920, au Jardin des Plantes de Paris. L’unique plant femelle étudié au Muséum Nationale d’Histoire Naturelle de Paris fructifia pour la première fois en 1937, et donna une récolte de 85 kg en octobre 1940. Il fructifie encore chaque année !


Il fallut attendre les années 1960 pour que le kiwi se développe à grande échelle. Aujourd’hui, on le cultive en France, aux Etats-Unis, au Japon, en Italie, au Chili, en Grèce, etc.


Les bienfaits du Litchi

  • Source de fibres alimentaires douces

  • Favorise le transit intestinal

  • Effet satiétogène

  • Source de vitamine C antioxydante

  • Source de potassium et de magnésium

  • Antalgique efficace en cas de maux de tête et de douleurs gastriques

  • Facilite la digestion

  • Soulage les douleurs et brûlures d’estomac

  • Anti-oxydants

  • Stimule notre système de défense

  • Anti-fatigue

Il est idéal pour apaiser notre système digestif après le marathon des fêtes de fin d’année.


Principaux constituants :

  • minéraux et oligoéléments : le potassium, le calcium, le fer, ainsi que du sodium, du phosphore et du magnésium.

  • Vitamines du groupe B, C

Histoire:

Les origines du litchi sont assez mystérieuses. En effet, les experts n’arrivent pas à se mettre d’accord sur sa provenance précise. Certains pensent qu’il viendrait de la province chinoise de Guangdong, alors que d’autres sont convaincus qu’il est originaire de la province du Sichuan, située en Chine également. Si cela vous paraît être un détail, sachez tout de même que ces deux provinces chinoises sont séparées de plus de 1200 kilomètres, ce qui équivaut à peu près à la distance entre Paris et Budapest !


Quelle que soit sa province d’origine, le litchi était adoré de certains empereurs chinois, au point qu’ils en faisaient apporter dans leurs palais par des messagers impériaux. Ces derniers devaient se relayer nuit et jour pour livrer les fruits les plus frais possibles. En 1764, le litchi a été importé à la Réunion, puis à Madagascar. Ces deux îles de l’Océan Indien sont désormais de grands producteurs de litchis.


Les bienfaits de l'orange

  • Un des meilleurs fruits d'hiver, suppléant aux carences vitaminiques ( antiscorbutique )

  • Nutritif

  • Apéritif

  • Reminéralisant

  • Tonique musculaire et nervin

  • Anti-infectieux

  • Renforce les défenses naturelles

  • Détoxifiant

  • Rafraîchissant

  • Digestif

  • Protecteur vasculaire

  • Fluidifiant sanguin

  • Diurétique

  • Laxatif

  • Rajeunissant cellulaire

Principaux constituants ( pulpe )

  • Vitamines : C, B, C

  • Carotène / provitamine A

  • Sels minéraux: calcium, potassium, magnésium, phosphore, sodium

  • Oligo-éléments: Fer, cuivre, zinc, manganèse, brome

  • Acides maliques, tartrique et citrique


Histoire:

Il y a 20 millions d’années : La forme primitive des agrumes est apparue probablement il y a 20 millions d'années dans l'Archipel malais, à l’époque où ces îles du pacifique du sud faisaient encore partie d'une masse de terre englobant tout autant l'Asie que l'Australie.


Il y a 2 200 ans : Les Chinois se consacrent à la culture des agrumes il y a 2 200 ans dans les montagnes d'Asie orientale, au coeur d'un petit paradis terrestre, réparti entre les contreforts himalayens et le sud-est de l'Asie. Le mot « orange » provient du sanskrit. En chinois ancien comme en chinois moderne, le mot désignant l'orange est « ju ». Ces fruits sont mentionnés pour la première fois il y a 2 200 ans dans le Charaka-Samita, un livre médical de la littérature sanskrite.


En 304 après J.C : Un autre témoignage écrit très ancien provient de l'année 304 après J.C. Dans un livre sur les plantes des régions du sud-est, Chi Han décrit une forme primitive de la lutte biologique contre les parasites. Ce sont des sacs tressés en jonc, comprenant une espèce particulière de fourmis jaunes et rouges qui, accrochés aux mandariniers, tiennent en échec les parasites.

En Afrique du Nord, elle est cultivée depuis le IIe ou le IIIe siècle, bien avant d’être introduite dans le sud de l’Europe par les Arabes, aux environs de l’an 1 000.


En 1179 après J.C., Han Yen-Che, un agronome chinois du Zhejiang écrit son « Traité des oranges » sur les variétés d'agrumes et leurs méthodes de cultures.


Du XIe siècle-XIIIe : La route méditerranéenne est empruntée, à l'époque des croisades (XIe siècle-XIIIe siècle) par l'orange amère ou bigarade : transmis par les Perses aux Arabes, ce fruit est implanté en Sicile, d'où il se diffuse vers le reste de l'Europe.

Au cours de leur première grande halte en direction de l'Europe, sur le chemin de l'ouest en direction de l'Inde, les hindous ont donné aux oranges la désignation de « naranj » - un mot que les musulmans transportèrent plus tard dans tout le bassin de la Méditerranée.

En passant par le « nerantzion byzantin », puis par le latin nouveau « arangium », « arantium » et « aurantium », le terme devin en espagnol naranja, en italien arancia, en portugais laranja pour devenir enfin orange en France.


Début du XVe siècle : On trouve des oranges en Espagne au début du XVe siècle. Elles ont probablement suivi la route de la soie vers l'Europe, traversant le Moyen-Orient et le Proche-Orient où elles ont trouvé un climat adapté à leurs besoins. De là, elles gagnent le sud de l'Europe.


En 1520 : Les Portugais rapportent des plants d’orangers de leurs escales à Ceylan et dans les comptoirs chinois en 1520. Son succès finit par évincer l'orange amère. Grâce à un intense travail de sélection et à la mise au point de nouvelles méthodes de culture, l'orange du Portugal devient la norme de qualité et de référence dans toute l'Europe. Sa popularité est telle que, dans les pays arabes, on a cessé de l'appeler narandj pour l'appeler bortugal, nom qui lui est encore accolé.


Jusqu'au début du XXème siècle, l'orange est restée un fruit rare que l'on offrait aux enfants à Noël.


Aujourd'hui, l'orange est le deuxième fruit le plus consommé en France après la pomme. Elle provient essentiellement d'Espagne, du Maghreb (de novembre à mai, ce sont les meilleures), d'Israël, d'Italie, d'Afrique du Sud et des Etats-Unis (en été). En France, il existe une petite production de cet agrume localisée en Corse et dans les Pyrénées-Orientales.


Les bienfaits de la Mangue

  • Pouvoir antioxydant ;

  • Bonne source de fibres alimentaires ;

  • Faible charge glycémique ;

  • Favorise le transit et la satiété ;

  • Vertus anti-cancer.

  • Elle facilite la digestion et le transit intestinal

  • Riche en vitamine C,A

  • Améliore la vue

Principaux constituants:

  • Vitamine C

  • Vitamine A

  • Vitamine B1 (thiamine)

  • Vitamine B2 (riboflavine)

  • Vitamine B6 (pyridoxine)

  • Vitamine E

  • Cuivre

  • manganèse

Histoire:

La mangue est originaire des forêts de l’Inde, pays où le manguier pousse encore à l’état sauvage. Cet arbre au feuillage persistant et à la fructification généreuse est vénéré par les Hindous. Et c’est son ombrage que le Bouddha choisit pour méditer des journées entières sur la destinée de l’Homme.


Cultivé depuis plus de 4 000 ans, le manguier s’est rapidement diffusé dans le monde entier : dès le XVIe siècle, les Arabes l’introduisent en Afrique, et les Portugais l’implantent en Amérique centrale et en Amérique du Sud.


Aujourd’hui, la mangue est cultivée dans tous les pays tropicaux du globe. On en connaît plusieurs centaines d’espèces différentes, dont quelques-unes seulement sont commercialisées.


Connue depuis longtemps au Royaume-Uni à travers des plats d’inspiration indienne, la mangue n’apparaît que tardivement sur les tables françaises, où elle reste longtemps cantonnée aux repas de fêtes. Rare et chère, la mangue était encore considérée comme un produit de luxe dans les années 1970.


Auparavant, la mangue n’était utilisée qu’en dessert. Arrivée voici 25 ans avec la vague de la « nouvelle cuisine », le fruit est entré dans des préparations salées. Il s’accommode désormais aussi bien à la chinoise, au wok ou compotée dans les chutneys.


Les bienfaits du Pamplemousse

  • Apéritif

  • Tonique

  • Dépuratif

  • Draineur hépatique et rénal

  • Antihémorragique

  • Rafraîchissant

  • Bénéfique pour l'anorexie

  • Bénéfique pour pour la fatigue

  • Bénéfique pour les intoxications

  • Bénéfique pour le pléthore

  • Bénéfique pour pour l'arthritisme

  • Bénéfique pour l'oligurie

  • Bénéfique pour l'insuffisance biliaire

  • Bénéfique pour les affections fébriles et pulmonaires

Principaux constituants :

  • Minéraux: calcium, phosphore, potassium, magnésium, soufre, sodium, fer, cuivre, manganèse

  • Vitamines: C 40, B1, B2, PP, Provitamine A

Histoire:

Le pamplemousse est d'origine asiatique. Il est apparu en Malaisie, et il était cultivé en Chine il y a au moins 4000 ans. Il a fait son entrée en Europe au XIIe siècle, plus précisément en Espagne, mais il n'y a jamais été consommé à grande échelle. Aujourd'hui, il est produit (et consommé) en Thaïlande, en Malaisie, en Indonésie, au Vietnam et en Chine.


Le pomelo, lui, est né en Amérique du Nord. C'est en Floride qu'on l'a cultivé pour la première fois au XIXe siècle. Depuis, il est devenu un fruit emblématique de cet Etat. Le pomelo est un hybride du pamplemousse et d'une variété d'orange. On le trouve toute l'année sur les étals, car il est produit dans plusieurs régions du monde : de l'automne jusqu'au printemps, il est importé des Etats-Unis et d'Israël, puis, en été, l'Argentine et l'Afrique du Sud prennent le relais


Les bienfaits de la Papaye

  • Bonne source de fibres alimentaires ;

  • Peu calorique ;

  • Excellente source de vitamine C ;

  • Pouvoir antioxydant ;

  • Favorise le bien-être intestinal.

  • Riche en fibres

  • Bonne source de vitamines, d’enzymes et d’antioxydants

  • Equilibre les systèmes digestifs sensibles

  • Favorise la bonne absorption des nutriments par l’organisme

  • Elle laisse une bonne sensation de satiété et favorise l’élimination.

Histoire:

Apparu sous les tropiques, sur le continent américain, et notamment au Mexique, le papayer a essaimé sur de nombreux continents suite à sa découverte. Pourtant connu depuis longtemps en France, son fruit reste encore « exotique » sur les étals…

La papaye trouve ses origines en Amérique tropicale. L’espèce s’est rapidement propagée, notamment en raison des caractéristiques de ses graines, qui conservent longtemps leur pouvoir germinatif. Elles ont ainsi pu supporter les longs voyages en mer ou sur terre qu’elles connurent à la découverte du Nouveau Monde. La papaïne extraite de la papaye verte est utilisée tant en brasserie qu’en pharmacie.


Arbre robuste et fécond, le papayer s’est développé en Asie, en Afrique et en Amérique. Sur ce continent, le fruit était utilisé depuis longtemps par les peuples du Sud et les Indiens. Il servait en effet à attendrir les viandes un peu fermes, en râpant la pulpe dessus avant de recouvrir le mélange des feuilles de papayer.


Connue en Europe depuis quatre siècles, la papaye reste encore une curiosité sur les étals français.


Les bienfaits de la Poire

  • Diurétique uricolytique et antiputride

  • Dépuratif

  • Laxatif

  • Reminéralisant

  • Nutritif

  • Stomachique

  • Astringent

  • Sédatif

  • Rafraîchissant

  • Bénéfique pour les rhumatismes, la goutte, l'arthritisme

  • Bénéfique pour l'asthénie

  • Bénéfique pour le surmenage

  • Bénéfique pour l'anémie

  • Bénéfique pour la diarrhée

Principes constituants:

  • Pectine

  • Tanin

  • Vitamines: A, B1, B2, PP, C

  • Phosphore, sodium, calcium, magnésium, soufre, potassium, zinc, cuivre, fer, manganèse

Histoire:


La poire est apparue en Asie centrale. En Chine, sa culture aurait commencé plus de 4 millénaires avant notre ère. Elle traverse ensuite le continent asiatique pour atteindre l’Europe où les Grecs et les Romains furent les premiers à l’adopter. Dans la Rome Antique, la poire se consomme déjà crue, cuite ou séchée.

Petit à petit, l’Europe fait sa connaissance. En France, elle apparaît au XVIe siècle et le roi Louis XIV la popularise grâce à son jardinier La Quintinie. Plusieurs espèces de poiriers furent cultivées dans le célèbre « potager du roi ».


Au fil des siècles, de multiples variétés sont sélectionnées et retenues. En France, on en produit actuellement une dizaine. L’une des plus populaires est la Conférence, née en Angleterre. Elle doit son nom au prix qu’elle a remporté à la conférence nationale britannique de la poire en 1885.


Les bienfaits de la Pomme

  • Tonique musculaire et nervin

  • Diurétique uricolytique

  • Antirhumatismal

  • Hypocholestérolémiant par sa pectine

  • Rafraîchissant

  • Digestif, stomachique, prot