Tout savoir sur la Mélisse( Melissa officinalis L. )

Vous avez pu découvrir, au mois de mai, notre nouvelle collection dans les articles : tout

savoir sur une plante.


Au mois de mai, nous avons parlé du thym et en ce mois de juin, c’est au tour de la Mélisse

de révéler ses secrets.


Vous allez donc ce mois-ci découvrir la Mélisse avec son histoire, ses bienfaits, sa forme

galénique et comment l'utiliser.


C’est parti, je vous emmène avec moi pour cette belle balade autour de la Mélisse.


Noms vernaculaires


Mélisse officinale, citronnelle, herbe au citron, thé de France. Il faut faire attention aux

noms vernaculaires car le terme citronnelle est employé à tort pour la mélisse : Citronnelle

est le nom des espèces tropicales de la véritable citronnelle et de différents Cymbopogon.


Il peut y avoir aussi une confusion avec la cataire ( Nepeta cataria ) dont l’odeur est

différente.


Les feuilles et les sommités fleuries de la mélisse sont en vente en vrac dans les

herboristeries.


Botanique


La mélisse est une plante herbacée vivace qui pousse dans les endroits légèrement

sombres et surtout humides. Les pieds dans l’eau et contre un mur, elle peut atteindre

1,20m.


La mélisse est l’une des Lamiacées à tiges ramifiées de 20 à 80 cm de haut, glabres,

portant des feuilles opposées, pétiolées.


Ses racines cylindriques, dures et fibreuses, en font une vivace pouvant rester en place

très longtemps.


Les feuilles: tige dressée, ramifiée, plus au moins velue, portant des feuilles opposées

décussées ( disposition en croix ) ovales légèrement en pointe. Dont un limbe gaufré, bordé

de nombreuses dents, légèrement crénelé sur les bords mesure de 5 à 8 cm de long sur 4 à

5 de large.


Couleur: elles sont d’un vert léger, un peu jaune dans l’ensemble, le dessus étant d’un vert

soutenu.


Les fleurs: leur corolle blanc-ivoire est très légèrement marbrée, ou rosée, elle fait 12 mm,

disposée en cymes à l’aisselle des feuilles supérieures. Calice en forme de cloche.

Le fruit est un tétrakène formé de quatre éléments ovoïdes.


Elle fleurit de juin à septembre.


Son goût et son parfum caractéristiques et très agréables de citrons sont nets jusqu’à sa

floraison, et ensuite elle perd le parfum.


Nous la trouvons sur les bords des chemins, des jardins et des fossés. La mélisse est largement cultivée en France, en Europe centrale et méridionale, en Afrique septentrionale

et en Asie occidentale. Elle peut pousser au soleil comme à l’ombre et aime les sols frais.


Histoire


Antiquité : la mélisse est cultivée pour nourrir les abeilles et servir d’appât pour l’essaimage

des abeilles en raison de son parfum puissant selon les témoignages de Virgile et Pline.


Les médecins arabes Ibn Sina ou Avicenne s’en servent pour fortifier le coeur, combattre

la mélancolie et pour les affections nerveuses.


Hildegarde de Bingen en disait : “La mélisse est chaude et l’homme qui la mange est gai,

parce que sa chaleur se communique à la rate, ce qui réjouit le coeur“.


Le médecin suisse Paracelse la nomme “la meilleure herbe du coeur“.


Charlemagne dans ses capitulaires (documents législatifs de l'époque carolingienne divisés

en petits chapitres, nommés capitula) a ordonné sa mise en place dans tous les jardins des

couvents.

Le capitulaire de Charlemagne, ordonnance du XIe siècle, regroupe les principales

variétés potagères (au nombre de 42, seules 29 sont implantées), fruitières (au nombre

de 16) et médicinales (au nombre de 30, seules 18 sont présentes) dans les parcelles en

forme de damier. (toutes les plantes médicinales proviennent de l'abbaye de Vauclair).


Lemery vante ses valeurs toniques.


Au 16ème siècle, on retrouve des écrits sur ses valeurs thérapeutiques.


Au 17ème siècle, les Carmes déchaussées occupent un vaste couvent entre la rue de

Vaugirard et la rue du Cherche-Midi, hors des murs de Paris. Elles ont mis au point la

fameuse “ eau de mélisse “ qui soulageait les dames de la cour du Roi-Soleil sujettes à

des malaises nerveux ; le cardinal de Richelieu gardait toujours à portée de main son

flacon pour soigner ses migraines.


C’est le plus ancien produit vendu en pharmacie.


Légendes


La mélisse a toujours eu une réputation magique: la personne qui en porte sur elle devient

irrésistible pour le sexe opposé.

Un couple qui se partage une tige de mélisse ayant trempé toute la nuit dans une bouteille

de vin d’Alsace est certain de s’aimer pour la vie, à condition de se partager aussi le vin.


Les principes actifs de la mélisse


● Huile essentielle (0.5 - 0.3 % ) à aldéhydes terpéniques : jusqu’à 90% de citrals

( mélange de géranial et néral ) et ci-tronnellal ( arôme de citron ), cétones,

monoterpènes, alcools monoterpéniques

● Acides organiques: caféique, chlorogénique, citronellique, géranique, pomolique,

protocatéchique, rosmarinique, succinique

● Acides gras: oléanique

● Tanins: catéchine, polyphénols

● Sucres: stachyose

● Flavonoïdes

● Vitamines et oligoéléments

● Autres: phényléthanol, farnésène, octanol, octanone, octalactone, octyl benzoate,

rhamnazine


Propriétés de la mélisse en phytothérapie


● Sédative

● Antispasmodique

● Tonique et relaxante du système nerveux

● Antiviral

● Digestive

● Cardiotonique

● Antihypertenseur

● Cholérétique

● Hypothyroïdienne

● Hépatique

● Vermifuge intestinal

● Antibactérienne

● Diaphorétique

● Antianémique

● Cholagogue

● Hépato-protectrice

● Antioxydante

● Cicatrisante

● Emménagogue


Posologie de la mélisse en phytothérapie


Les parties aériennes de la plante sont utilisées en phytothérapie.( pour les adultes )


Infusion / décoction : 1 à 2 c.c par tasse, 2 à 3 fois par jour


Alcoolature : 1 partie de mélisse pour 8 d'eau de vie. Prendre 2 à 16 g par jour en potion.


Vin : laisser macérer 50 g de mélisse pendant 48 heures dans un litre de vin blanc. Sucrer à

votre goût. Prendre 2 cuillerées à soupe en cas de besoin.


Teinture alcoolique : 30 à 60 gouttes, 2 à 3 fois par jour


Externe: compresse de tisane concentré, jus frais, baume, pommade, onguent


Les recettes avec la mélisse en phytothérapie


Recette de l’eau de mélisse des carmes :


Ingrédients

● 500 g de mélisse

● 200 g de coriandre

● 125 g de zeste de citron

● 40 g de noix de muscade

● 40 g de cannelle

● 15 g d'angélique

● 5 g de clou de girofle

● 3 litres d'alcool à 30°


Préparation:

1. Achetez de la mélisse sèche.

2. Mettez-la à macérer 10 à 12 jours dans l'alcool.

3. Filtrez et ajoutez la coriandre, la muscade, la cannelle, les clous de girofle, l'angélique.

Laisser reposer.

4. Filtrer et mettre en bouteilles.

5. L'eau de mélisse de carmes vraie est distillée après 4 jours de macération (macération =

mettre en contact prolongé dans un liquide)


Vin de mélisse


Faites macérer 50g de mélisse fraîche dans 1 litre de vin blanc de bonne qualité.

Ajoutez un verre à porto d’eau de vie pour remonter le degré alcoolique.

Pressez et filtrez au bout d’une semaine.

On peut édulcorer légèrement avec du miel


Sirop maison mélisse et citron vert


Ingrédients 8 personnes:

● 1 Grand saladier de feuilles de mélisse bien tassées

● 1,2 kg Cassonade

● 2,5 l Eau

● 2 Citrons jaunes ou verts non traités


Préparation:

● Dans un grand faitout, faire bouillir les 2,5 litres d'eau et y placer les feuilles de

mélisse avec le zeste des citrons. Fermer le faitout et laisser reposer 12 à 24 heures

hors du feu.

● Au bout de 24 heures, filtrer le contenu dans une passoire pour récupérer le liquide

obtenu, en pressant bien les feuilles.

● Mettre le liquide obtenu dans le faitout ou dans grande une casserole avec la

cassonade, bien mélanger. Faire bouillir 10 minutes environ.

● Laisser refroidir et verser dans des bouteilles hermétiques.

● Laisser reposer quelques jours avant dégustation. Conserver au réfrigérateur après

ouverture.


Huile solarisée:


Faites macérer dans un bocal des feuilles de mélisse cueillies avant la floraison, sans les

tasser, puis couvrez avec un mélange lipidique de 60% d’huile de tournesol, 20% d’huile de

sésame et 20% d’huile d’amande douce.

Après le pressage et la filtration au sortir de la solarisation, on obtient une huile verte


Les maux et la mélisse en phytothérapie


Stress, fatigue et digestion difficile : eau de mélisse des Carmes


Troubles digestifs et antispasmodique : infusion avec 15 g/l, 1 tasse après les 3 repas


Insomnies: ½ dose, 1 tasse après le repas et 1 au coucher


Antispasmodique: teinture mère, 20 à 30 gouttes 2 à 3 fois par jour


Action digestive et antispasmodique: le vin de mélisse ( recette au-dessus ) prenez 1 ou

2 cuillères à soupe de ce vin en cas de mauvaise digestion ou de douleurs musculaires

spasmodique


Douleurs musculaires et articulaires, crampes d’estomac: se masser avec l’huile

solarisée antidouleur ( recette ci-dessus )


Contre-indications de la mélisse en phytothérapie


Effets secondaires: elle peut provoquer des reflux gastro-œsophagiens


Contre-indications:

- Hypothyroïdie

- Hyperplasie bénigne de la prostate

- Traditionnellement on recommandait la mélisse pour soulager les nausées de la

grossesse. Certaines sources indiquent que les femmes enceintes et celles qui

allaitent devraient s’abstenir d’en prendre puisque son innocuité à cet égard serait

insuffisamment documentée. D’autres sources ne mentionnent pas cette contre-indication.


- En cas de Glaucome à cause de la capacité de son principal composant volatil, le

citral ( 35 à 55 % ); à augmenter la pression oculaire à très faible dose, de 2 à 5 mcg

( PO chez les singes )


Interactions médicamenteuses :

- Peut interagir avec les barbituriques

- Anticholinergiques / Cholinergiques

- Traitement pour les troubles de la thyroïdes


Deux études ont révélé que la mélisse interfère avec la thyrotropine, stimulant hormonal de

la thyroïde. mais il n’est pas prouvé que cela agisse au niveau thyroïdien. On conseille aux

personnes qui souffrent de problèmes de la thyroïde d’en parler à leur médecin avant

d'utiliser la mélisse.


La mélisse en hydrolat

Nom botanique : Melissa officinalis


Noms vernaculaires : Mélisse / officinale, Herbe au citron, Citronnelle, Piment des ruches,

Piment des ruches à miel, Piment des abeilles, Thé de France


Caractéristiques de l’hydrolat:

● Odeur: fraîche, agreste, note de foin, citronnée et sucrée

● Saveur: citronnée, doucement amère

● PH: 5.6 à 6.0


Composition biochimique:

● Néral 30%

● Géranial 10%

● Géraniol 9.5%

● Nérol 7.6%

● Acide glorie


Propriétés

● en cas de palpitations cardiaques pour régulariser le système neurovégétatif

● hypotenseur doux

● calmante

● sédative

● calmante des spasmes digestifs

● anti-inflammatoire et antalgique doux

● Tonique digestif

● antispasmodique

● cholagogue

● anti-nauséeux

● anti-infectieux

● antiviral

● immunostimulant


Recommandation:

L’hydrolat de Mélisse est recommandé dans les cas suivants :


● palpitations cardiaques

● régulation du système neurovégétatif

● spasmes digestifs

● indigestion

● colites

● crampes d’estomac

● maladie de Crohn

● soutient le foie

● migraines d’origine nerveuse

● névralgies

● troubles hormonaux féminins : règles irrégulières et / ou douloureuses, ménopause,

bouffées de chaleur

● troubles digestifs et vomissements au cours de la grossesse

● irritations

● eczéma

● érythème fessier du nourrisson.


Exemple de posologies


Calmant et sédatif: la mélisse apaise et détend en cas de stress, anxiété, insomnie ou

même d’hyperactivité infantile :

Posologie: 1 c.c de HA de Mélisse + 1 c.c HA Fleur d’oranger dans un verre d’eau d’eau de

source ou en infusion chaude, à boire 2 fois par jour.


Calmant des spasmes digestifs, en cas de colite ou crampes d’estomac, l'hydrolat de

mélisse soutiendrait également l’activité hépatique.

Posologie: 1 c.c à café HA Mélisse + 1 c.c HA Basilic grand vert + 1 c.c Romarin sb

verbénone dans une tasse d’infusion chaude, à boire en fin de repas, 2 fois par jour.


Règles irrégulières et/ou douloureuses

1 c.c HA mélisse + 1 c.c de HA Sauge Sclarée + 1 c.c HA Achillée millefeuille dans un verre

d'eau chaude ) à boire deux fois par jour.

On peut recommencer une semaine avant les règles et poursuivre pendant toute leur durée.


Erythème fessier du nourrisson:

spray avec 10 ml de HA Mélisse + 5 ml HA Achillée millefeuille + 10 ml HA Camomille noble

+ 2 ml HV Amande douce + 5 ml EL Calendula + 2 gouttes HE lavande fine pour 30 ml de

mélange environ. Agiter avant utilisation puis vaporiser


Contre-indications : aucune connue

Effets secondaires: aucun connu


La mélisse en aromathérapie


PROPRIÉTÉS

● Hypotensive

● Apaisante

● Antiparasitaire intestinale, digestive

● Antispasmodique

● Favorise la sécrétion de la bile et aide à lutter contre les calculs biliaires

● Calmante

● Favorise l'équilibre du système nerveux

● Tonique cérébrale

● Sédative voire hypnotique

● Antidépressive

● Régulateur cardiaque

● Stimulant hépato-biliaire, antivomitif

● Anti-inflammatoire

● Digestive


Recommandations

● Spasmes, palpitations

● Indigestions, crampes d'estomac, nausées, vomissements

● Favoriser l'activité du foie

● Douleurs (faciales, dentaires...)

● Maux de tête

● Règles douloureuses

● Piqûres d'insectes, réactions allergiques cutanée

● Troubles du sommeil d'origine nerveuse

● Crises nerveuses, émotivité

● Trouble de la mémoire, mélancolie


Exemple de posologie


Par voie orale : 1 goutte 3 fois par jour dans une cuillère à café de miel, d’huile d’olive, de

ou un comprimé neutre pendant 7 jours.


En externe : Diluée à 10 % d’huiles essentielles dans une huile végétale par exemple 1 ml

d’HE de mélisse avec 9 ml d’HV de noyau d’abricot (Prunus armeniaca)


Par diffusion : non


Précautions

● Déconseillée pendant la grossesse. Usage interne à proscrire pendant la grossesse.

● Irritante pour la peau à l'état pur ; s'utilise toujours bien diluée en usage cutané.

Prudence surtout sur les peaux sensibles ou allergiques.

● Tenir hors de portée des enfants.

● Éviter tout contact avec les yeux.

● Certains composés naturels contenus dans cette huile essentielle peuvent présenter

un risque d'allergie chez certaines personnes sensibles lorsque l'huile essentielle est

incorporée dans une composition cosmétique (selon le 7ème Amendement de la

Directive Européenne relative aux produits cosmétiques (2003/15/CE)) : limonène,

linalol, citronellol, citral (=néral et géranial), géraniol, iso-eugenol

● En règle générale, faites toujours un test d'application de votre préparation, dans le

pli du coude, au moins 48h avant de l'utiliser.


Bonus: petit dictionnaire de phyto


A


Adaptogène :se dit d’une plante qui permet d'augmenter la capacité de notre corps à

résister au stress psychologique et/ou physique.

Anorexigène :qui coupe la faim.

Antiémétique :qui combat les nausées et les vomissements.

Antioxydant :Molécules ou ensemble de molécules capables de neutraliser des radicaux

libres agressifs des éléments biologiques, ayant ainsi un rôle de défense au sein de la

membrane ou de la cellule.

Antipyrétique :qui fait baisser la fièvre.

Astringent :qui resserre les tissus biologiques vivants. Une substance astringente facilite la

cicatrisation et diminue les sécrétions d’une plaie ou d'une muqueuse (sang, sébum,

salive…).


B


Balsamique :qui possède les vertus du baume. En général, qui calme l’inflammation des

voies respiratoires.

Béchique: antitussive, qui soigne la toux.

Bractées: pièce florale en forme de feuille faisant partie de l’inflorescence externe et dont la

fonction est probablement la protection de la fleur et la signalisation à l’attention des

insectes pollinisateurs.


C


Carminatif :qui régularise les gaz et les ballonnements intestinaux.

Carpophore :(ou sporophore) : partie apparente(externe) du champignon, constituée du

pied et de sa tête représentant la fructification du mycélium souterrain, et siège des organes

de reproduction, les spores.

Capitule :ensemble de fleurs regroupées sur un support commun en forme de plateau.

Cholagogue : qui favorise la chasse de la bile par la vésicule biliaire.

Cholérétique :qui stimule la synthèse de la bile par la vésicule biliaire.

Cultivar : un cultivar est une variété de plante obtenue en culture, généralement par

sélection, pour ses caractéristiques réputées uniques. À la différence d’une variété

botanique, les caractéristiques uniques d'un cultivar ne sont généralement pas

transmissibles d'une génération à l’autre par la semence.


D


Dépuratif(ve) :qui purifie l’organisme, qui élimine les toxines.


E


Emménagogue :qui favorise ou provoque le flux menstruel.

Emollient :substance qui relâche, assouplit ou ramollit les tissus, surtout en cas

d’inflammation.


F


Flavonoïdes :classe biochimique de pigments végétaux à 15 atomes de carbone,

appartenant aux polyphénols, responsables de la couleur des plantes. Reconnus pour leur

action antioxydante, ils sont aussi actifs sur plusieurs voies du métabolisme animal

(inflammation, mort cellulaire, etc.).


G


Galactogène :qui favorise la production de lait chez la femme allaitante.

Glycation :réaction biochimique entre un sucre et une protéine. Une protéine glyquée

s'accumule et est facteur d’oxydation et de vieillissement.


H


Hépatoprotecteur(trice) :qui protège les cellules du foie, les hépatocytes, des attaques

toxiques par stabilisation des membranes cellulaires.

Huile essentielle :principes aromatiques et volatils présents dans certains végétaux

pouvant être extraits soit par distillation à la vapeur d’eau, soit par expression des épicarpes

(pressage de la peau d’un citron par exemple).


I


Immunocompétent : se dit d’une cellule, d’un organisme ou d’un individu capable de

développer une réaction immunitaire normale, par opposition à l'immunodépression caractérisée par une réaction immunitaire faible ou nulle.

Immunomodulant :qui possède une action de régulation sur la réponse immunitaire d’un

organisme.

Inflorescence :disposition des fleurs sur la tige d'une plante.

Insaponifiable :l’insaponifiable est la fraction d'un corps gras qui ne donne pas lieu à la

formation d'un savon lors du processus de saponification.

Intrait :préparation pharmaceutique de plantes fraîches séchées sous vide, puis traitées par

des vapeurs d'alcool pour empêcher leur fermentation. L'intrait possède ainsi en théorie les

qualités de la plante fraîche.


L


Légumineuse :

plante fourragère ou à graine dont le fruit est une gousse (pois, haricot, luzerne, etc.) et qui

est associée au niveau de ses racines à des bactéries fixatrices d’azote atmosphérique.


M


Mycélium :filaments blanchâtres provenant des spores du champignon et constituant la

partie végétative souterraine.


O


Ombelles :inflorescence simple dans laquelle les pédoncules floraux sont tous insérés au

même point de la tige.


P


Pathogène :qui provoque une maladie.

Pétiole :queue de la feuille qui la relie à la tige.

Pectorale :qui soigne les fonctions pulmonaires et bronchiques.

Exemple : un sirop pectoral.

Phytoestrogènes :composés issus des plantes dont la structure chimique ressemble à celle

des oestrogènes humains expliquant leur activité hormonale faible.


T


Thermogénèse :production de chaleur par les cellules de l’organisme.

Topique :En médecine, se dit des médicaments d'usage externe comme les cataplasmes,

onguents, crèmes, gels, etc.


R

Radical libre :espèce chimique possédant un ou plusieurs électrons non appariés sur sa

couche externe, une très grande réactivité chimique et pouvant occasionner des dégâts sur

les composés organiques(lipides, protéines, glucides) avec altération de leurs fonctions.

Rhizome :tige souterraine souvent horizontale de certains végétaux.


S

Saprophyte :organisme capable de se développer à partir de matière organique en

décomposition.

Stolon :tige aérienne rampante pouvant être à l'origine d’une nouvelle plante.


T

Thalle :appareil végétatif élémentaire des végétaux inférieurs (algues, champignons,

lichens…) ne possédant ni feuilles, ni tiges, ni racines.


V


Vulnéraire :qui contribue à la guérison des plaies et des contusions.


X


Xénobiotique :substance qui est étrangère à l'organisme vivant et qu’on retrouve à

l’analyse, soit après l'administration d’un médicament, soit comme résultat d'une intoxication


Mot de la fin


Mon article ne remplace pas la visite chez le médecin traitant. N'hésitez pas à demander

conseil à votre naturopathe afin d'être bien accompagné.


J’espère que mon article vous a plu et je vous dis à la semaine prochaine.


Le rire et le sommeil, chacun en quantité suffisante, sont les meilleurs remèdes du monde.
Proverbe irlandais

Catherine Milly de Rita formation


#urbanjungle #vert #bio #plantas #gardening #planteverte #e #printemps #botanique #naturel #photographie #arbres #plantesmedicinales #naturopathie #phytotherapie #naturopathie #naturopathe #bienetre #sant #santenaturelle #nature #sante #naturo #alimentationsaine #naturopathy #nutrition #phytotherapie #aromatherapie #health #healthyfood #bienetreaunaturel #naturel #healthy #vegan #bio #alimentation #developpementpersonnel #huilesessentielles #medecinedouce #detox #healthylifestyle #prendresoindesoi #holistique #yoga #mangersain #bien #tre #plantesmedicinales #d #hygienedevie #plantes #meditation #naturopath #sophrologie #e #relaxation #medecinenaturelle #reequilibragealimentaire #mangermieux #m #mangersainement #r #naturopathicmedicine #herboristerie #viesaine #alimentationequilibree #t #motivation #naturelle #energie #sport #alimentationvivante #massage #faitmaison

#mélisse #formationàdistancedenaturopathie #formationenlignenaturopathie